basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Dans quel sac de couchage se glisser dans la tente?

Une bonne nuit de repos est la condition sine qua non de tout aventurier. Mais réfléchissez bien avant d’acheter un sac de couchage. Votre corps courbaturé ou fatigué a besoin de récupérer… dans les meilleures conditions.

Je choisis un modèle «momie» ou «couverture» ?

Ceux qui adorent s’emmitoufler pour dormir préféreront le modèle « momie » : un cocon épousant bien lecorps où seule la tête dépasse et où pas un degré ne s’échappe. Avec les modèles les plus extrêmes, vous pouvez dormir sous des températures allant jusqu’à -40°C. Vous transpirez rien que d’y penser ? Un modèle couverture vous collera moins au corps et vous donnera une plus grande liberté de mouvement. Vous pouvez également opter pour un sac de couchage « stretch » : grâce aux matières tissées, le sac de couchage s’étend agréablement. Idéal pour se retourner tranquillement pendant toute la nuit.

Je pars dans le grand Nord

Un sac de couchage en duvet d’oie vous tient bien au chaud. Le duvet ou « loft » se compose toujours d'un certain pourcentage de plumes, qui donnent du volume au rembourrage. L’air peut ainsi se diffuser entre le loft et chauffer le sac de couchage grâce à la chaleur du corps. Le duvet, plus léger que le rembourrage synthétique, peut donc s’empaqueter de manière plus compacte. Mais si le duvet est humide, il s’alourdit et sèche très lentement. Par froid extrême, un drap-housse en polaire offre une isolation supplémentaire.

Et pour des nuits torrides ?

Dans ce cas-là, un modèle simple à rembourrage synthétique reste la meilleure solution. Les sacs de couchage d’été conviennent pour des températures comprises entre 10°C et 30°C, mais par climat sec, on peut opter également pour un modèle (plus cher) en duvet d’oie. Puisque le duvet absorbe l’humidité, vous aurez moins vite (trop) chaud dans votre sac de couchage. Il fait vraiment très chaud ? Alors dormez dans votre drap-housse, ou choisissez un modèle en satin à la texture rafraîchissante.

On prévoit de fortes averses sur mon lieu de destination. Existe-t-il des sacs de couchage étanches ?



 

Pas de miracle, aucun sac de couchage ne permet de passer la nuit au sec sous la pluie. La couche extérieure synthétique vous protège contre une petite bruine… mais pas contre une forte averse. Investissez donc dans un sac de couchage « trois saisons » qui vous promet une bonne nuit chaude entre 0°C et 20°C. Prévoyez aussi une bonne tente contre la pluie.



La nuit, je transpire abondamment. Comment garder mon sac de couchage propre ?

Aérez régulièrement votre sac de couchage, de préférence tous les matins. Un tissu bien ventilé évacue la transpiration, mais pas le sel. Pour éviter que les pores ne se bouchent au fil du temps, faites tremper à l’occasion votre sac de couchage (retourné) dans un bain d’eau tiède. Ensuite, pressez-le bien (sans le tordre) et laissez-le sécher sur un fil. Certains modèles conviennent pour la machine à laver. Mais vous pouvez également prévoir un drap-housse pour absorber le plus gros des souillures.

Je pars avec ma tendre moitié. Peut-on prendre un seul grand sac de couchage ?

Si vous voulez conserver votre espace personnel pendant la nuit, choisissez deux sacs de couchage séparés. Mais si vous voulez vous rapprocher au plus noir de la nuit, investissez dans un modèle « couverture » pour deux personnes, ou dans des modèles qui peuvent être réunis par une tirette.