basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Que faire en cas d'accident de parcours ?

Bon nombre d’athlètes ont une peur bleue du genou du coureur, de la fracture de fatigue, etc. Heureusement, nous savons comment soigner ces deux blessures très fréquentes.

Pas de panique

Si vous courez souvent sur de l’asphalte, une inflammation de la membrane du tibia vous fera forcément souffrir un jour ou l’autre.

Comment éviter une fracture de fatigue ?

  • Courez de préférence sur l’herbe, dans les bois ou sur une piste finlandaise.
  • Achetez des chaussures de qualité, surtout si vous avez les pieds plats ou une foulée pronatrice.
  • Étirez les tendons des jarrets et mollets. Faites des exercices pour fortifier vos muscles.
  • Étirez les tendons d’Achille : face à un escalier, les orteils sur le bord d’une marche, laissez-vous descendre, puis remontez. Répétez l’exercice une dizaine de fois après chaque entraînement.
  • Vous vous êtes blessé(e) malgré tout ? Il ne vous reste plus qu’à vous reposer !

Ne courez pas comme un pied

Le genou du coureur est un autre trouble-fête. Lorsque vous posez le pied par terre, le genou doit se situer dans l’axe. Le genou de certains coureurs plie vers l’intérieur car leur hanche n’est pas suffisamment musclée et tourne vers l’intérieur. Répéter ce faux mouvement provoque une douleur au niveau de l’extérieur du genou.

 

Vous pouvez facilement éviter ce problème en améliorant votre foulée : posez le talon, déroulez le pied, puis posez le gros orteil. Vous pouvez également faire quelques exercices pour vous fortifier les quadriceps, les muscles des hanches et les muscles fessiers.