basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Recommencez à courir

Vous avez démarré 2016 plein de bonnes résolutions sportives, mais n’arrivez plus à décoller ces derniers temps ? Pas de panique, vous n’avez pas perdu la main… ou plutôt le pied. C’est juste une question d’envie. Il est grand temps de rebondir et de rechausser vos chaussures de course avec le sourire ! Prenez votre pied avec ces précieux conseils de notre expert en la matière.

Fixez un objectif concret

Rien de plus démotivant que d’aller « faire quelques foulées ». Il suffira en effet du moindre obstacle pour que vous perdiez pied. La solution ? Se fixer un objectif ! N’importe lequel. Maintenir une moyenne de 10 km/h pendant une demi-heure ou courir 10 km sans s’arrêter, par exemple. Quel que soit votre objectif,allez-y progressivement et célébrez chaque petite victoire.

Achetez de nouvelles baskets

Cela peut paraître fou, mais rien ne donne plus envie de courir qu’une nouvelle paire de chaussures de course. On parie que vous les essayerez le soir même de votre achat ? Avant de les exhiber à vos copains/collègues joggeurs lors d’une séance d’entraînement, ou à vos amis et suiveurs sur les réseaux sociaux. Accompagnées du hashtag #asadventure, bien sûr ;-)

Entrez dans l’arène

Si vous aimez les défis, s’inscrire à une compétition de course à pied est la meilleure des motivations. Rien de tel qu’une échéance qui approche pour renouer avec vos projets sportifs. Que vous optiez pour l’Antwerp Ten Miles, les 20 km de Bruxelles ou l’une ou l’autre Color Run, peu importe : ce qui compte, c’est la perspective de la course. Vous respectez sans peine votre schéma d’entraînement, car vous refusez de vous incliner devant vos collègues ou amis concurrents. Bref, l’émulation est à son paroxysme.

Le seul hic, dans ce cas, ce sont les semaines suivant la course. Il importe alors de ne pas lever le pied, mais de poursuivre sur sa lancée.

Mindful running

Au-delà de tout objectif ou compétition, il y a l’option du mindful running. Cela vous semble un chouïa « tête en l’air » ? Détrompez-vous. Durant ces séances, vous prenez plus que jamais conscience de votre souffle, de votre cadence et de votre environnement. Choisissez un élément reposant et motivant – cet arbre là-bas au loin, ou bien simplement votre respiration – et laissez-vous guider. Ici, pas de place pour les beats déchirant les tympans, ni pour la compétition. De quoi reprendre plaisir à courir !