basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Vous en avez assez de toujours effectuer le même parcours ? Passez au trail !

Vous en avez assez de toujours faire le même tour ennuyeux dans le parc du voisinage ou dans les bois alentours ? Optez alors pour l’aventure du trail et partez en courant à la découverte de la nature inviolée.

Partout dans le monde

On trouve des trailrunners dans le monde entier, dans les montagnes, les déserts, les bois et les collines. Même sur la plage. Ils se déplacent sur des petits chemins sinueux. Bien entendu, les obstacles naturels comme un ruisseau ou des rochers ne leur font pas peur. Les trailrunners profitent surtout de l’environnement, mais aussi de la solitude. Être confronté aux éléments naturels, voilà ce dont il s’agit.

Caractère ludique

Le trail met moins l'accent sur la vitesse et davantage sur la bonne sensation et la maîtrise parfaite. Étant donné que chaque pas est différent, la course revêt un caractère ludique. Cela n'enlève rien à la concentration dont on doit faire preuve. Bien au contraire !

Solidité supplémentaire

En courant des trails, le corps acquiert davantage de force. Ce sont surtout les chevilles qui gagnent en robustesse. En cherchant continuellement à conserver son équilibre, on renforce également son buste. Étant donné que la majorité de chaque course se déroule sur des sols meubles et non sur de l’asphalte, le trail épargne les articulations. C’est pourquoi il est possible de s’attaquer à de plus longues distances. Toute personne capable de courir 10 kilomètres sur asphalte sans problème est prête à s'adonner au trail.

Seul ou en groupe ?

Le trail peut se pratiquer seul ou en groupe. Mais au final, chaque personne ayant son propre tempo, il n’est pas forcément simple de courir en groupe. Outre les entraînements, il est possible de participer à des trails organisés sur plusieurs jours. Les bagages attendent alors toujours les participants à l’arrivée. En outre, il existe également des concours où les distances peuvent varier de 5 à plus de 100 kilomètres. Tout ce qui dépasse la longueur d’un marathon est qualifié d'« Ultra ».

 

Parmi les exemples connus de trails, on compte le Marathon du Mont-Blanc (42 km) qui se déroule le dernier week-end du mois de juin. En Belgique, il ne faut pas négliger le Trail des Hautes Fagnes partant de Xhoffraix (39 km), qui a lieu fin septembre.

Rien oublié?

Lors d’un trail, on n’est pas à l’abri d’une surprise. Il est préférable d’emporter un sac à dos avec un système d'hydratation intégré. Il est également recommandé d’emporter des collations si on est en route pour plus de deux heures. Et, ce qu’il ne faut surtout pas oublier, c'est son téléphone portable. On ne sait jamais…

Quelles chaussures ?

Pour pratiquer le trail, de simples chaussures de course ne suffisent pas. Une chaussure conçue pour le trail offre une plus grande adhérence et une meilleure flexibilité. En outre, elles sont de préférence imperméables. Il est par contre moins important de disposer de semelles épaisses pour amortir les chocs. Le choix de chaussures adaptées dépend fortement du type de sol. Ainsi, si l'on court beaucoup dans la boue, des chaussures avec un profil antidérapant sont recommandées.