basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Le vélo en hiver : mode d’emploi    

Vous faites partie du groupe des cyclophiles de plus en plus nombreux, mais vous trouvez qu’aller à vélo au boulot en hiver vous expose trop au froid ou au danger ? Lisez les conseils et astuces ci-dessous.

S’emmitoufler pour ne pas souffrir du froid

Si vous êtes frileux, mettez vos cache-oreilles, pour ne pas entendre ce qui va suivre : idéalement, on a un peu froid les dix premières minutes après être monté en selle. Si on s’habille trop chaudement, on ne donne aucune chance à la chaleur (et à la transpiration éventuelle) de quitter le corps et on a très rapidement à nouveau froid.  

Conseil : Avec des sous-vêtements thermiques, un polar et une veste  imperméable au vent et à l’eau, légère, repliable et respirante, vous pourrez varier en fonction de votre niveau d’activité en cours de route.    

Keep it warm, man    

Appliquer le système des trois couches ne protège évidemment pas encore vos doigts, vos orteils et votre tête. Un bonnet fin en dessous de votre casque peut faire des merveilles. Et mieux vaut également offrir à vos doigts et orteils l’attention – et la chaleur qu’ils méritent.

Conseil : Des chaussures d’hiver imperméables au vent et à l’eau garderont vos pieds au sec et au chaud. Une bonne paire de chaussettes et des couvre-chaussures font déjà beaucoup.    

Protégez votre vélo de l’hiver

Le gel et le sel d’épandage abîment fortement votre vélo. S’il y a bien un moment où il faut chouchouter votre vélo favori un peu plus, c’est pendant les mois d’hiver. Rangez-le dans un endroit chaud, soumettez-le à un examen approfondi (phares, freins, profil des pneus, plaquettes de frein-, mais…

Conseil : … n’utilisez pas de nettoyeur à haute pression lors de ce grand nettoyage. Celui-ci élimine toute l’huile et toute la graisse.    

Un vélo bien visible    

Ce n’est pas l’orange, mais bien le fluo qui est le nouveau noir. Pendant les mois sombres de l’hiver, le soleil se montre un peu moins longtemps et il est donc d’une importance capitale de se faire remarquer sur la route. Une veste jaune ou orange est peu utile si elle ne comporte pas d’élément réfléchissant. 

Conseil : Des bandes réfléchissantes aux bras, genoux ou chevilles sont la bonne solution.    

Brillez de tous vos feux

Vous rendre visible n’est pas suffisant, mieux vaut également équiper votre vélo d’autant d’éléments fluorescents que possible. Des réflecteurs, des phares avant et arrière bien dimensionnés. Pour améliorer l’éclairage, n’hésitez pas à utiliser les grands moyens.

Conseil : Si vous roulez sur des routes bien éclairées, un phare avant et un phare arrière standard suffisent. Mais si vous recherchez les routes de campagne plus ombragées, mieux vaut opter pour une lampe à vélo avec un faisceau lumineux puissant (à partir de 500 lumens) et un large cône  de lumière.