basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Les trucs à ne surtout pas faire pour l’entretien de votre vélo

Que vous n’ayez plus du tout l’énergie de passer votre vélo sous l’eau et de bien le ranger dans votre abri de jardin après cette sortie éreintante (et une montée mortelle en fin de parcours), ça se comprend ! Et d’ailleurs, bonne nouvelle, ce n’est même pas nécessaire. Voici pourquoi !

Ne soyez pas un maladroit du guidon.

L’abri de jardin, votre meilleur ami

Jeter négligemment votre vélo dans l’abri de jardin après cette agréable sortie dans la boue – entre les râteaux, les pelles et les marteaux ? Ce n’est pas vraiment un très bon plan. Surtout si vous comptez remonter en selle dans une semaine sans devoir passer votre vélo au carwash ! Le cadre peut survivre à une telle épreuve. Mais pas les éléments tournants comme les chaînes et les engrenages : en une semaine à peine, ils auront déjà eu le temps de s’oxyder dans l’humidité ambiante qui règne dans un abri de jardin.

Le carwash, votre meilleur ami

“Hé, les gars, après notre excursion en mountain bike, on ne ferait pas vite une petite pointe jusqu’aucarwash ? ”Même si cette idée farfelue peut sembler brillante pour vous épargner une corvée de nettoyage colossale, il s’agit ni plus ni moins d’un tueur silencieux pour votre bécane d’amour. Si vous envisagez de passer les moyeux, supports, tête de fourche et roulements au nettoyeur haute pression, tout ce que vous allez faire est réinjecter de la graisse un peu partout entre les pièces. Embêtant… parce que ce sont des endroits que vous ne pouvez pas atteindre avec un lubrifiant habituel. Mais si vous tenez vraiment à rincer votre vélo, passez-le sous de l’eau chaude, avec un jet modéré (pas trop puissant), et assurez-vous ensuite de parfaitement sécher votre bécane avant de bien la lubrifier à nouveau.

L’huile, votre meilleure amie

Un vélo de ville est conçu de manière à ne nécessiter qu’un entretien minime – ce qui n’est pas le cas d’un vélo de course ou d’un mountain bike. Ces derniers ont régulièrement besoin d’amourde soin et d’huile ! Mais là encore, pas pour chaque élément tournant, bien sûr – ah, l'huile quand-même... L'huile de Téflon est généralement la meilleure alliée de votre vélo (pas celle de vos vêtements car vous ne récupérerez jamais les taches) sauf pour les jantes et disques de frein qu’il vaut mieux épargner de graisse. Pour bien fonctionner, vos freins doivent d’ailleurs être, autant que possible, exempts de graisse.

Le saviez-vous ? Saviez-vous qu'une chaîne sèche s’use jusqu'à cinq fois plus vite qu’une chaîne bien lubrifiée ?

L’abri de jardin, votre meilleur ami (bis)

Que ce soit bien clair : un abri de jardin exposé à tous vents – ode aux amoureux de vélo qui prévoient une place de rangement au garage – est tout sauf un endroit idéal pour stocker votre monture d’acier. Pour les heureux propriétaires d'un vélo électrique, ce conseil vaut double. Tout simplement parce que le froid de l'hiver affecte l’autonomie de votre e-bike de manière négative. Les cellules de votre batterie réagissent mal à des températures extrêmes, ce qui signifie que vous ne pourrez plus compter sur l’aide de la pédale aussi longtemps. Faire du vélo dans le froid n’est pas un souci. Mais il vaut mieux conserver votre batterie à température ambiante.