basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

100 % imperméable et respirant ?

La nouvelle génération de vestes imperméables est un mystère pour l’homme : elles sont 100 % imperméables, ultralégères, compactes… et respirantes ! Comment est-ce possible ? Le secret réside dans l’innovant système de couches.

Tissu laminé ou enduit ?

Commençons par le début. Les imperméables peuvent être classées en deux catégories, en fonction de leur imperméabilité :

  • Les modèles laminés se portent comme une seconde peau. Ils se composent d’une membrane 100 % étanche et respirante comportant de petits pores qui permettent d’éliminer facilement la transpiration. Gore-Tex® en est un célèbre exemple.
  • Les modèles enduits (pensez notamment aux manteaux Texapore de Jack Wolfskin ou HyVent de The North Face) sont également respirants et imperméables à l’eau et au vent, mais ils sont un peu moins durables. Une couche de vernis est appliquée à l’intérieur. Elle remplace la membrane et garantit l’imperméabilité du vêtement.

Couche après couche

Que vous optiez pour un tissu laminé ou enduit, n’oubliez pas de tenir compte de l’activité que vous allez pratiquer. En effet, le choix du système de couches en dépendra.

  • Si vous partez en randonnée dans un environnement humide, un modèle à 2 couches suffit. Dans ce cas, une doublure de protection amovible est cousue à l’intérieur de la veste, garantissant sa souplesse et sa respirabilité.
  • Un modèle léger composé de 2,5 couches convient aux coureurs, aux cyclistes et aux vététistes. Ce modèle respire très bien car la couche de protection est incorporée dans l’enduit ou la membrane. Attention : ces vestes sont fragiles.
  • Les vestes durables à 3 couches conviennent pour les activités intensives telles que l’escalade et les randonnées. Néanmoins, comme la doublure ou le tissu est collé(e) à la membrane, elles respirent moins bien.

Veste très imperméable

Grâce à la couche déperlante durable, les gouttes d’eau glissent le long de la veste. Cette couche supplémentaire évite que l’eau ne pénètre dans le tissu. Celui-ci sèche ainsi plus rapidement et continue de respirer. Sans cette couche, la veste est rapidement saturée d’eau : la transpiration ne peut plus être évacuée et de la condensation se forme à l’intérieur.