basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Priorité à la sécurité

Sur les pistes, il n'y a ni feux de signalisation ni contrôles de vitesse, mais il faut bien s'en tenir à quelques règles de conduite. Notamment en respectant les indications des panneaux et en retenant quelques consignes de sécurité.

À chaque piste sa couleur

Les panneaux verts, bleus, rouges ou noirs indiquent la difficulté de la piste. Selon vos talents, vous choisissez donc la piste qui convient à votre niveau de ski ou de snowboard.

  • Les débutants vont sur les pistes vertes (plates) ou les bleues, légèrement plus difficiles.
  • Les aguerris montrent l’étendue de leur adresse sur les pistes rouges.
  • Et les véritables experts s’éclatent surtout sur les pistes noires.

Attention, les critères de classement des pistes peuvent différer d’un pays à l’autre. Informez-vous au préalable sur les niveaux de difficulté et degrés des pentes.

 

Signalisation sur les pistes

Les informations données par ces signes et panneaux s’avèrent très utiles pour éviter tracas et bobos.

  • Les pistes sont balisées avec des piquets en bois ou en plastique (rouges). Un marquage très pratique par temps de brouillard quand tous les points de repère s’estompent.
  • Si ces piquets de sécurité sont disposés en forme de croix, mieux vaut s’éloigner.
  • À certains endroits, la piste croise un remonte-pente. Gare aux accrochages !
  • Des drapeaux à damier jaune et noir indiquent un risque d’avalanche.
  • Sur un glacier, des fentes et des crevasses naissent spontanément. Elles sont souvent invisibles en raison de la couche de neige qui les recouvre. Dès lors, n’explorez jamais un glacier sans être accompagné. Ou restez dans la zone délimitée.
  • Les panneaux « fin de la piste » ou « piste fermée » délimitent un terrain interdit.
  • Les panneaux de danger habituels, comme un cercle ou un triangle rouge, parlent d’eux-mêmes.

Ouvrez l’œil !

Suivez également ces conseils de sécurité en or, pour vous et pour les autres.

  • Ne regardez pas seulement votre groupe, mais gardez une bonne vue d’ensemble de la piste. Ce afin de bien évaluer la situation et d’intervenir au besoin.
  • Sur la piste, point de priorité de droite. C’est le skieur plus bas qui a toujours la priorité.
  • Aidez dans la mesure du possible les skieurs qui chutent.