basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Dix images capturées dans le ventre de Tokyo

L’ambiance y est chaotique. De petits hommes farfouillent avec empressement autour de drôles de chariots. Le poissonnier, qui est occupé à fileter un thon à l’aide d’un sabre, repousse les spectateurs trop curieux. Impossible de déchiffrer les inscriptions en japonais. Et d’étranges poissons au regard inquiétant semblent vous épier du fond de leur bac. Le marché aux poissons de Tsukiji est à l’image de Tokyo elle-même, cette métropole que nous explorons dans le nouveau numéro d’A.S.Magazine : un lieu hallucinant dont on ne se lasse pas facilement.

Photos récentes du plus grand marché aux poissons au monde

Le célèbre marché aux poissons de Tsukiji est voué à disparaître, tout comme le thon rouge qui y est vendu à la criée à des prix exorbitants. En novembre prochain, ce marché sera transféré dans un bâtiment ultra moderne et les anciennes halles disparaîtront définitivement. La photographe Siska Vandecasteele en profite pour jeter encore un rapide coup d’œil dans les coulisses d’une Tokyo où le temps semble s’être arrêté il y a quatre-vingts ans.

1. Sur le quai. Tsukiji est un marché de gros. Le poisson arrive à partir de trois heures du matin par bateau, par camion ou par avion. Le fret équivaut à 900.000 tonnes par an.

2. 1935 ou 2016 ? Monceaux de boîtes, tables bancales, passages étroits... Les halles ultra modernes de 1935 peuvent s’avérer très peu pratiques en 2016.

3. Poussez-vous, poussez-vous ! Un scooter rase dangereusement la machine à glace. Les transporteurs de marchandises fraîches ont toujours priorité, même sur les touristes distraits.

4. Tel père, tel fils. De nombreuses familles travaillent depuis des générations à Tsukiji. Y compris ce conducteur de fret.

 

5. Après la criée du matin. Le thon surgelé est découpé à l’aide d’une scie à ruban. Pour fileter le poisson frais, on utilise un couteau semblable à un sabre.

6. À petits poissons, petits couteaux. Au Japon, on découpe le poisson comme on pratique les arts martiaux : avec un souci constant de perfection.

7. Quiz sur les poissons. Si ce n’est pas une sardine ou un thon, c’est l’une des 478 autres variétés de poissons négociées à Tsukiji.

 

8. Code rouge. Le thon rouge est menacé d’extinction, l’appétit japonais étant insatiable. Les caractères qui figurent sur le poisson indiquent son origine et son poids.

9. Du poisson prêt à la consommation. Il sera servi plus tard en ville ou sur place, dans les bars à sushis de Tsukiji, où le menu tourne autour du thon.

10. Nature morte. L’activité prend fin à dix heures. Demain, les porteurs rempliront de nouveau cette charrette à bras de caisses de poisson.

 

Dans l’A.S.Magazine, nous partons à la découverte de Tokyo en compagnie d’un résident belge. Vous souhaitez en savoir plus ? Allez vite chercher un exemplaire de votre magazine dans votre magasin A.S.Adventure préféré.