basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Meet the Canadians : les clichés canadiens, vrais ou faux ?

Les idées toutes faites sur les Canadiens ne manquent pas ! Sont-ils vraiment aussi courtois et pacifiques qu’on le dit ? S’excusent-ils pour tout ? Habitent-ils dans des igloos ? Les Canadiens francophones sont-ils si différents des anglophones ? A.S.Adventure a démêlé le vrai du faux.

Sorry à tout bout de champ

Ce cliché inspire sur la toile d’innombrables allusions amusantes, mèmes internet et films sur la tendance des Canadiens à s'excuser. Et guess what : la vérité n’est pas très loin. Même s’ils se heurtent par mégarde à une porte, ils marmonnent un « sorry » sincère par une sorte d’automatisme incontrôlable. Ils auraient hérité ce trait des Britanniques, tout aussi bien éduqués. Les Canadiens anglophones se distinguent en cela de leurs voisins du Sud qui ne s’embarrassent pas de telles manières - et qui ne se privent pas de se moquer de l’extrême politesse de ces derniers !

Les plus gentils du monde

L’image du Canadien amical à souhait et ouvert d’esprit n’est pas usurpée. Les gens vous viennent spontanément en aide s’il vous manque quelques pièces pour acheter un ticket de bus. Une conversation de courtoisie peut rapidement déboucher sur une invitation à une fête de mariage ou à une soirée pyjama dans leur « lake house ». Et dans la mesure où les Canadiens ont tous de lointaines racines dans leur arbre généalogique, ils reçoivent les étrangers à bras ouverts. Mais leur attitude sympathique cache aussi une petite dimension compétitive : pour de nombreux Canadiens, il est impératif de ressembler le moins possible à ces malotrus d’États-Uniens (comme ils disent au Québec).

Le royaume des neiges

Été comme hiver, au Canada, on aime vivre au grand air. De là à s’imaginer que tous les Canadiens habitent dans un igloo et que leur animal domestique préféré est l’ours polaire, ce serait exagéré. D’ailleurs, une maisonnette en glace fondrait rapidement durant les journées d’été souvent extrêmement chaudes (+35 °C) au sud du Canada - où se concentre 75 % de la population canadienne. Mais il est vrai que leurs longs et rudes hivers les ont aguerris au froid. Ils n’enfilent toujours pas leur plus grosse doudoune par « seulement » -15 °C. Ne vous étonnez donc pas de voir des Canadiens se promener en short dans les rues enneigées de Calgary, Toronto ou Montréal.

English ou français?

Le Canada est un pays bilingue. Mais, avec son identité et sa culture propres, la province de Québec se profile à bien des égards comme un pays en soi. Contrairement aux Canadiens anglophones, les Québécois sont très nationalistes, souvent actifs sur le plan politique et n’ont pas peur de monter aux barricades durant une action de protestation. Minoritaires, ils sont enclins à défendre bec et ongles la spécificité de leur peuple, ce qui les éloigne très forts de l’image policée décrite plus haut. À leurs yeux, les Canadiens anglophones ne prennent même pas la peine d’apprendre le français. Tiens, tiens, cela vous évoque quelque chose ?

Vous avez envie de découvrir l’hospitalité canadienne ? Notre bibliothèque de voyage vous aidera à concocter un beau parcours.