basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Yosemite Grand Travers en Yosemite National Park, VS (+ 80 km)

Astuce trail: Le Yosemite National Park est époustouflant de beauté, mais également fortement influencé par le rythme des saisons. En septembre, il y a moins de monde, mais le parc souffre de l’extrême sécheresse. En hiver, il y fait terriblement froid. La saison idéale pour découvrir cette perle de la nature est donc la fin du printemps. Mais attention ! Quelle que soit la saison choisie, soyez bien préparé ! Emportez des chaussures de marche à tige haute, suffisamment d’eau et de nourriture, et une carte topographique.

Yosemite Grand Travers

Le parc national Yosemite compte plus de 1.200 km (800 miles) de chemins de promenade. Le Grand Travers Trail que nous avons suivi ne représente donc qu’une fraction de ce réseau de plaisir en plein air. Nous avons réparti notre circuit de 80 km en quatre journées, mais le parc offre bien plus de possibilités. Il est parfaitement possible de transformer notre circuit en boucle, ce qui vous permet de démarrer et de terminer dans la Yosemite Valley. Vous souhaitez prolonger d’une journée ? Faites un crochet par Post Peak Pass. Les sentiers du parc sont très bien entretenus, mais attention, certains chemins sont plutôt techniques.

Après avoir exploré la vallée de Yosemite, nous passons la nuit sur le campground « North Pines ». C’est le lieu idéal pour les préparatifs de dernière minute ; de plus, vous êtes à distance de marche du point de départ.

Jours 1 et 2

Astuce en or pour le parc national Yosemite : si vous souhaitez éviter la meute quotidienne de touristes, démarrez de bonne heure. Nous nous mettons en route tôt et débutons par le John Muir Trail. Dans l’ombre de l’imposant Half Dome, nous gravissons rapidement quelques mètres de dénivelé. En suivant les panneaux d’indication, nous quittons John Muir et prenons la direction des Ottoway Lakes. La foule est maintenant derrière nous. Ce n’est qu’alors que nous prenons conscience de l’immensité de ce parc. La nuit tombe vers 20 heures à Yosemite. Après avoir parcouru une vingtaine de kilomètres, pris une pause déjeuner prolongée et englouti quelques mètres de dénivelé, nous plantons notre tente.

Le deuxième jour, nous partons à l’assaut du Red Peak Pass, un sommet qui culmine à 3.600 mètres. Cette fois encore, nous démarrons à l’aurore. Nous rejoignons d’abord le Lower Ottoway Lake et poursuivons ensuite jusqu’à l’Upper Ottoway Lake, puis nous atteignons le Red Peak Pass. L’ascension nécessite de l’énergie, mais c’est surtout la vue au sommet qui nous coupe le souffle… Un seul mot peut résumer la beauté de Yosemite : époustouflant.

Avec un bon 22 km dans les jambes, nous campons à la bifurcation vers Post Peak Pass. Si vous ne souhaitez pas camper sur un site officiel, vous devrez demander un « backcountry permit ». Ce permis est disponible gratuitement au bureau backcountry, dans la vallée et vous pouvez l’attacher de façon bien visible là ou vous plantez votre tente.

Jours 3 et 4

Après deux dures journées, la troisième s’annonce un peu plus tranquille. Le parcours est relativement plat sur 15 km, mais une ascension assez ardue nous attend sur le dernier tronçon. Une fois ce dénivelé franchi, nous pouvons reprendre notre souffle lors du dernier kilomètre jusqu’à l’Emeric Lake. Ce site de camping est non seulement magnifique, mais il se situe également à une altitude de près de 2.900 m. Le cadre idéal pour passer notre dernière nuit dans ce parc divinement beau.

Le quatrième jour, nous entamons une descente de 15 kilomètres en direction de Tuolumne Meadows. En comparaison aux 3 jours qui ont précédé, ce chemin est un peu moins intéressant, mais pas moins beau pour autant. Nous rencontrons de plus en plus de personnes et prenons ainsi progressivement congé de ce parc impressionnant et du Grand Travers Trail.

Pro

 

+ Réseau de chemins très flexible (800 miles de sentiers)
+ Possibilité d’adapter l’itinéraire pour former une boucle
+ Très technique
+ Navettes entre Tuolumne Meadows et Yosemite Valley
+ Possibilité de camping sauvage (il est généralement interdit de faire du feu

Contra

 

- Conditions extrêmes (peu d’eau)

>> Vous êtes curieux de découvrir le reste du programme de Felix et Simon ? Suivez leurs aventures ici !