basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Le VTT pour les nuls

Le VTT récréatif a le vent en poupe. Alors que les cyclistes tout-terrain avaient surtout l'habitude de sortir leurs VTT en hiver, ils apparaissent maintenant dans les bois et les champs tout au long de l'année. Vous avez aussi envie de franchir le pas et d'adopter les gros pneus crantés ? Voici d'ores et déjà quelques conseils.

1. Cultivez votre assurance

Pour votre première randonnée, choisissez un parcours qui ne soit pas trop technique et donnez-vous le temps de vous habituer aux réactions de votre fourche, à la capacité de freinage par temps sec et humide, et au fonctionnement des vitesses. Très vite, vous maîtriserez tous les types de terrains, des racines aux pavés en passant par les feuilles mortes humides.

2. Maintenez une bonne vitesse

Cela peut vous paraître bizarre, mais il est souvent plus difficile et plus dangereux de rouler lentementque de rouler vite. Le VTT demande des talents de pilote et un bon équilibre. Or vous conserverez mieux votre équilibre si vous abordez les petits obstacles à une certaine vitesse.

3. Dosez vos efforts

Ne vous lancez pas de défis trop ambitieux : un kilomètre en tout-terrain est deux fois plus fatigantque sur des routes tracées. En effet, l'effort physique et mental à fournir est plus important. Mais le jeu en vaut la chandelle : vous croisez rarement une voiture et découvrez des endroits où vous ne seriez jamais allé.

4. Choisissez soigneusement votre parcours

Observez le terrain en permanence et regardez loin devant vous. Gardez aussi un œil juste devant votre roue, on ne sait jamais ce qui peut apparaître. Les racines glissantes sont particulièrement dangereuses, mais les virages aussi exigent une technique spécifique. Pour ralentir le moins possible, roulez plutôt à l'extérieur du virage.

5. Répartissez votre poids

Lors des ascensionspenchez-vous vers l'avant et lors des descentesdéportez votre poids vers l'arrière. Pour une ascension très raide, avancez même jusqu'à l'extrémité avant de votre selle. Quant aux descentes les plus abruptes, abordez-les en plaçant votre bassin derrière la selle, au-dessus de votre roue arrière.

6. Gérez la vitesse intelligemment

Ce n'est pas toujours évident de choisir la vitesse correcte avant de commencer une ascension. Mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron. Quoi qu'il en soit, évitez toujours de changer de vitesse en plein effort, ce serait fatal pour votre matériel.

7. Pas de VTT sans chutes

 

 

Pour apprendre le VTT, il faut savoir tomber et se relever. En général on s'en sort avec des égratignures et des bleus, mais il suffit d’une petite distraction pour faire une chute plus sérieuse. Par conséquent, investissez dans un casque de qualité.