basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Earthkeepers de Timberland : 100 % recyclé

Timberland croit dur comme fer en une philosophie des plus vertueuses : ne faire qu’un avec la nature. Earthkeepers, le programme phare de la marque, se distingue par ses vêtements et chaussures quasi exclusivement fabriqués en matériaux durables recyclés, allant des semelles en pneus aux lacets en bouteilles en plastique. L’écologisme est profondément ancré dans la philosophie de cette célèbre marque d'articles outdoor. Renato Braaf, PDG de Timberland Benelux, nous raconte pourquoi l’entreprise affiche un esprit vert depuis ses débuts.

Racines vertes

« Il y a 35 ans, nous avons choisi un arbre en guise de logo. Dès notre première paire de chaussures, nous voulions produire des articles dans le respect de l’homme et de l’environnement. En effet, cette durabilité extrême doit profiter non seulement à la nature, mais aussi à l’humanité. Le résultat est visible dans nos magasins. Chaque produit porte une étiquette mentionnant les matières premières qui le composent. On peut même y lire la quantité de CO2 émise lors de sa production. »

Earthkeepers : durabilité extrême

Le programme Earthkeepers incarne le plus bel exemple de la philosophie verte de Timberland. Ses produits sont quasi exclusivement fabriqués en matériaux durables. Issues du recyclage, toutes les matières premières entament une seconde vie : semelles en pneus et en latex, manteaux en marc de café, lacets et doublures en bouteilles en plastique, etc. Les Earthkeepers constituent d'ores et déjà une grande partie de la collection, et l'offre s'élargira encore à l'avenir.

Montrer l’exemple

Timberland prend très au sérieux son approche respectueuse de l’homme et de la nature, et cela se remarque aussi dans ses autres projets. Ainsi, l’entreprise organise des matches de football pour les personnes défavorisées, aide à mettre sur pied des festivals et se penche sur des projets pour les sans-abri. Qui plus est, elle achète des terrains naturels et offre des dons aux organisations de protection de la nature. Chapeau bas…