basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Voici les 10 champignons les plus toxiques

Un vrai Robinson sait se débrouiller tout seul et se nourrir dans le garde-manger de Dame Nature. Attention toutefois à certains champignons qui peuvent laisser un très mauvais arrière-goût ...

En l'absence d'étiquette ou de notice, soyez très vigilant avant de déguster les richesses culinaires de la nature. Si vous ne souhaitez pas mourir empoisonné comme Alexander Supertramp dans « Into the Wild », inspectez soigneusement chaque champignon avant de le jeter dans la casserole. Voici les espèces vénéneuses qu'il vaut mieux ne pas cueillir :

1. Amanite phalloïde

Bien que l'Amanite phalloïde puisse facilement être confondue avec le Rosé des prés, elle porte bien son surnom d'« Ange de la mort » car elle fait partie des espèces les plus toxiques. L'ingestion de 30 à 50 grammes suffit pour entraîner la mort par atteinte du foie et des reins. Ne vous en approchez donc pas trop et assurez-vous de cueillir vraiment des rosés des prés.

2. Amanite citrine

Si vous avez le moindre doute, sachez que l'Amanite citrine diffère des amanites mortelles par sa forte odeur de pomme de terre crue. Mais attention, elle devient toxique lorsqu'elle est ingérée en trop grande quantité.

3. Cortinaires

La famille des cortinaires compte de nombreuses espèces dont la détermination est difficile. Mieux vaut donc ne prendre aucun risque et tous les éviter. Les cortinaires présentant une coloration rouge, pourpre ou orangée sont particulièrement dangereux ! En cas d'ingestion accidentelle, les signes d'atteinte rénale, très douloureux, surviennent 8 à 10 jours après la consommation.

4. Galère marginée

Vous avez une petite faim ? Trouvez-vous une autre collation, car l'ingestion de ce joli petit champignon risque de vous envoyer à l'hôpital pour une transplantation du foie. Comme pour l'amanite phalloïde, une petite quantité suffit pour que les amatoxines exercent leurs effets mortels. Ne la confondez pas avec les pholiotes changeantes qui sont comestibles !

5. Gyromitre

Si vous aimez jouer avec le feu, ce champignon est fait pour vous ! Bien qu'il contienne de la gyromitrine, potentiellement mortelle, il est considéré comme un véritable délice. Si l'idée vous vient de déguster ce champignon, vous jouerez avec votre vie, au sens propre et au sens figuré, car il est interdit à la vente depuis plusieurs années. La cuisson et le séchage élimineraient les toxines du champignon ... Une affirmation à prendre au conditionnel, évidemment.

6. Amanite tue-mouche

C'est le champignon préféré des lutins, mieux vaut donc apprendre à vos enfants que cet habitant des sous-bois n'est pas aussi charmant qu'il n'y paraît. Il faut dire qu'avec son chapeau rouge à pois blancs, ce champignon attire le regard ... Bien que ce champignon ne soit normalement pas mortel, il possède de puissantes propriétés hallucinogènes. Plutôt déconseillé donc en plein milieu d'une forêt sombre !

7. Amanite panthère

Elle est plus toxique que sa cousine, l'amanite tue-mouche. Elle est utilisée comme drogue lors de certains rituels initiatiques, au cours desquels la « victime » est emportée par des montagnes russes émotionnelles et des hallucinations, suivies de violentes convulsions allant jusqu'au coma profond, dont l'issue est parfois mortelle. Bref, un bad trip !

8. Coprin noir d'encre

Vous avez trempé votre plume dans son encre et consommé le reste cru en salade ? Tant que vous n'avez pas bu de verre de vin ni de gin tonic, vous n'avez pas de soucis à vous faire. Il est en effet toxique et provoque de nombreux effets indésirables s'il est consommé avec de l'alcool. Abstenez-vous donc de boire de l'alcool durant les trois jours qui précèdent ou suivent la consommation de coprins.

9. Lépiotes

Voici un petit parasol qu'il vaut mieux ne pas mettre dans son cocktail : toutes les espèces de cette famille sont toxiques. La lépiote de Josserand est même mortelle. L'amanitine, la substance toxique contenue dans ces champignons, s'attaque au foie et aux reins et peut même être libérée par simple contact ou inhalation. Il vaut donc mieux les contourner largement si vous en trouvez au bord du chemin.

10. Russule émétique

Un nom qui en dit long et laisse peu de place à l’imagination, mais qui est pourtant un peu trompeur. La consommation de ce champignon piquant n’entraîne pas des nausées, mais une diarrhée sévère. Avec son chapeau rouge vif et son odeur fruitée, la russule émétique a beau être séduisante, elle n’en est pas moins mortelle.

Découvrez les champignons les plus toxiques de nos contrées


Vous voulez en savoir plus sur les champignons toxiques et comestibles ? Dans le dernier numéro de notre A.S.Magazine, vous trouverez tout ce que vous devez savoir à ce sujet dans l'article « À la cueillette aux champignons ». Vous deviendrez un vrai mycologue en un rien de temps !

Téléchargez l'application sur les champignons


Le mycologue néerlandais Edwin Florès a récemment lancé une application sur les champignons, qui vous aidera à ramasser 20 espèces de champignons comestibles dans la nature. Une mise en garde toutefois : emportez toujours un guide de terrain pour la cueillette des champignons. On n'est jamais trop prudent ! L'application peut être téléchargée via iTunes ou Google Play.

Avant de partir en forêt pour tester vos connaissances mycologiques sur le terrain, choisissez une tenue de randonnée adaptée dans la collection « Trekking » de notre boutique en ligne.