basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Premiers secours en cas de piqûre de tique

La tique est un minuscule acarien qui vise les endroits chauds et cachés de votre corps et se nourrit de votre sang. Si la piqûre paraît inoffensive à première vue, elle peut avoir de graves conséquences. Soyez donc vigilant !

Beurk ! Une tique !

La saison des tiques est arrivée ! Comme nous, les tiques adorent le temps chaud. C'est d'avril à octobre que le risque de rencontrer ces petites bêtes est le plus élevé, car elles apparaissent dès que les températures dépassent les 8 °C. Vous aimez la nature et vous vous promenez régulièrement en forêt ou dans les champs ? Au travers de hautes herbes, de chemins bordés de feuillus ou de buissons ? Cela fait de vous une proie facile pour les tiques. Contrairement à la croyance populaire, la tique ne saute pas ou ne se laisse pas tomber de l'arbre pour vous piquer. Elle s'agrippe à vous lorsque vous passez, avant de se frayer un chemin vers la partie la plus chaude de votre corps. Du creux du genou à l'aine et de l'aisselle aux cheveux ! Une bonne vérification après chaque promenade s'impose donc.

Un loup déguisé en mouton

Lorsqu'elle s'est abreuvée de votre sang, la tique peut faire jusqu'à cent fois son poids et mesurer jusqu'à un centimètre de diamètre. Quelle horreur ! Mais il est préférable de ne pas laisser les choses en arriver là... Plus longtemps la tique peut vous sucer le sang, plus le risque d'infection avec la bactérie Borrelia – qui peut provoquer la maladie de Lyme, une infection chronique – est grand. Le risque augmente déjà sensiblement après huit heures. Et il n'est pas négligeable : en Belgique, quelque 12 % des tiques sont porteuses de la bactérie et provoquent des milliers de nouveaux cas de contamination chaque année. Dans de nombreuses régions de l'est et du nord de l'Europe, la tique transmet également le virus FSME qui peut notamment provoquer l'encéphalite à tiques. Vous l'avez compris, la tique est vraiment dangereuse. 

Mieux vaut prévenir qu'être malade pour toujours

  • Portez un pantalon long et une chemise à longues manches , et rentrez les jambes du pantalon dans des chaussettes imprégnées d'un produit antitiques
  • Restez dans la mesure du possible au milieu du sentier et ne vous promenez pas inutilement dans les herbes hautes et les fougères.
  • Étalez un produit répulsif efficace à base de Citriodiol sur votre peau nue. Anti-Tique, à base d'extraits d'eucalyptus citronné, est adapté aux enfants dès 3 mois et offre une protection contre les tiques pendant 6 heures. 
  • Vous pouvez aussi utiliser différents produits DEET pour repousser les tiques, comme un spray, un gel ou une lotion. Plus le pourcentage est élevé, plus la protection est prolongée. Ainsi, un produit à 50 % de DEET (soit le maximum) offre une protection contre les tiques pendant 5 heures. Les produits contenant du DEET offrent la meilleure protection contre les piqûres de moustique, mais Anti-Tique sera le plus efficace contre les tiques.

Vous avez malgré tout été piqué ?

Même si vous prenez toutes les précautions nécessaires, il peut arriver qu'une tique se faufile entre les mailles du filet et vous pique. Voici ce qu'il convient de faire pour réduire considérablement le risque d'infection.

  • ÉTAPE 1 : Retirez la tique le jour même
    Vérifiez méticuleusement que ni vous, ni vos compagnons de promenade, n'avez été piqués par une tique après une journée dans la nature. Plus vous détectez rapidement une tique et la retirez en toute sécurité, moins vous risquez d'être infecté. Le risque d'infection augmente déjà sensiblement au bout de 8 heures.
  • ÉTAPE 2 : Utilisez toujours une pince à tiques
    Une tique qui n'est pas correctement retirée, par exemple avec vos ongles, une cigarette allumée, de l'alcool ou du savon, va vomir le contenu de son estomac – bactéries et virus compris – dans votre corps. Votre pince à tique doit vous permettre de retirer n'importe quelle tique, quelle que soit sa taille. Optez dès lors pour une Ticks2Go de Care Plus. Avec ses deux encoches en V de différentes épaisseurs et tailles, elle vous aidera à vous débarrasser facilement du parasite. Pour procéder, saisissez la tique dans la pince et retirez-la d'un mouvement rapide, en tournant votre poignet. Et pour être sûr de  ne jamais être pris au dépourvu, accrochez la pince à votre porte-clés pour l'avoir toujours sur vous    
  • ÉTAPE 3 : Désinfectez la peau
    Le rostre de la tique est toujours dans votre peau ? Pas de panique : enlevez-le comme s'il s'agissait d'une simple écharde. Utilisez ensuite un désinfectant contenant 70 % d'alcool ou de l'iode pour désinfecter complètement l'endroit de la piqûre. Ne « relâchez » jamais une tique dans la nature, mais écrasez-la entre votre pouce et votre index. Elle ne fera ainsi plus d'autres victimes.

CONSEIL : Notez où et quand vous avez été piqué, et aussi à quel moment vous avez retiré la tique. Surveillez de près la zone entourant la piqûre pendant trois mois pour vous assurer qu'il n'y a pas d'apparition de rougeur ou d'autres symptômes. Un cercle rouge autour de la morsure peut indiquer le développement de la maladie de Lyme.

Signalez votre morsure de tique en ligne !

L'Institut scientifique de Santé publique a lancé le projet TiquesNet l'été dernier en vue de recueillir des données précises sur les populations et morsures de tiques en Belgique. Les autorités entendent ainsi répondre au réel besoin d'améliorer le diagnostic et le traitement de la maladie de Lyme.

 

Une tique vous a mordu ? Signalez sans plus attendre votre morsure sur le site ou via l'application disponible gratuitement pour Android ou iOS.

 

Envie d'en savoir plus sur les tiques ? Rendez-vous sur http://stoppelatique.be/ pour des informations utiles, conseils de prévention et autres actualités.