image link

Derniers jours de soldes jusqu'à -70% >

TADA investit dans l’avenir des jeunes défavorisés

Avez-vous déjà entendu parler de TADA ? Cette ASBL s’investit à 100 % en faveur d’une société plus inclusive, où chacun a les mêmes chances. Pour ce faire, TADA rassemble les forces des citoyens et du monde de l’entreprise. Son objectif ? Offrir à plus de 1 800 jeunes socialement vulnérables un réseau exceptionnel d’intervenants passionnés. A.S.Adventure a décidé de faire don d'une partie des bénéfices de sa collection Ayacucho afin de faire bénéficier cette magnifique initiative de son soutien.


Que fait TADA ?

Depuis le lancement de la collection Ayacucho, A.S.Adventure s’est toujours efforcée de reverser 1 % de ses recettes à des familles vulnérables au Pérou, mais aussi au Kenya ou en Inde. La collection est le fruit d'une collaboration entre A.S.Adventure et Solid, une organisation qui s’investit au niveau international dans des projets communautaires et une production socialement responsable. Mais A.S.Adventure veut désormais apporter sa contribution au niveau local également, la Belgique venant donc compléter la liste. C’est pourquoi en plus de la collaboration avec Solid, une partie des recettes d’Ayacucho est à présent reversée à TADA.  

 

TADA est l’acronyme de ToekomstATELIERdelAvenir. Il s’agit d'une ASBL qui veut donner des chances aux jeunes issus d'un milieu défavorisé. L'organisation leur fournit les outils nécessaires afin qu’ils puissent plus facilement s’intégrer et s’émanciper dans la société actuelle. TADA les coache grâce à un réseau étendu d’intervenants venant des quatre coins du monde professionnel. 

TADA en bref

•    Acronyme de ToekomstATELIERdelAvenir

•    ASBL

•    Existe depuis 10 ans

•    Organise des activités dans ses écoles du week-end (10-14 ans)

•    Compte sur des intervenants exerçant des métiers spécifiques

•    Possède un réseau d’alumni important

•    Et une plateforme d’apprentissage en ligne : TADA 2.0

Depuis le lancement de la collection Ayacucho, A.S.Adventure s’est toujours efforcée de reverser 1 % de ses recettes à des familles vulnérables au Pérou, mais aussi au Kenya ou en Inde. La collection est le fruit d'une collaboration entre A.S.Adventure et Solid, une organisation qui s’investit au niveau international dans des projets communautaires et une production socialement responsable. Mais A.S.Adventure veut désormais apporter sa contribution au niveau local également, la Belgique venant donc compléter la liste. C’est pourquoi en plus de la collaboration avec Solid, une partie des recettes d’Ayacucho est à présent reversée à TADA.


Pourquoi TADA ?

Mais pourquoi A.S.Adventure a choisi TADA ? Le maître mot ici, c’est l’impact. Investir de façon constructive dans l’entrepreneuriat et la jeunesse est la manière dont A.S.Adventure souhaite sincèrement faire une différence dans le monde. Agir au niveau des inégalités dans l’enseignement semble donc une étape logique. Celles-ci sont particulièrement marquées en Belgique, et surtout à Bruxelles. TADA veut changer les choses. Sa mission ? Casser le schéma qui induit « une probabilité élevée de peu d'opportunités » ! 

 

TADA propose aux jeunes issus d’un milieu défavorisé une formation axée sur la pratique et qui stimule l’entrepreneuriat. Au travers d’activités parascolaires, TADA élargit leurs perspectives au-delà d’un milieu de vie complexe. Ce regain d’attention pour leurs talents et leurs compétences fait en sorte que les jeunes ont davantage confiance en eux et la force de sortir d’une spirale négative.

 

« Je ne m’y attendais pas, mais ce fut très émouvant », déclare Omar Souidi, avocat et intervenant, au sujet de son expérience avec TADA. « Les yeux étincelants des enfants qui apprennent à connaître un tout nouveau monde. Ce que TADA réussit à mettre en place, c’est bien plus que noble. Les jeunes sont encouragés à s’interroger sur leurs ambitions, leurs possibilités et la réalisation de leurs rêves. » Un sacré impact.


L’impact de TADA en quelques chiffres

Lisez-en plus ici sur l’impact de TADA

Le trajet TADA

Un trajet TADA démarre dans l’une des cinq écoles du week-end. Les jeunes (entre 10 et 14 ans) y suivent des cours chaque samedi pendant 3 ans. Pendant le week-end, ils font la connaissance de professionnels passionnés, tels que des juges, des membres du personnel soignant, des chef(fe)s ou des mécanicien(ne)s et en apprennent plus sur toutes les péripéties qui vont de pair avec ces métiers. « Maintenant je sais par exemple ce qu’est et ce que fait un chimiste. Avant, je ne savais pas que ce métier existait », explique Soulaimane, alumnus TADA. « TADA nous apprend à poser des questions, travailler ensemble, développer notre curiosité, oser, formuler notre opinion, ne plus être timide, la discipline et bien plus ! Ce ne sont pas des choses qu'on apprend à l’école. »

 

Et le trajet proposé par TADA va encore plus loin. Une fois que les jeunes ont terminé leur cursus, ils font automatiquement partie du réseau alumni TADA. Ce réseau propose aux anciens élèves différentes activités ponctuelles auxquelles ils peuvent participer, ainsi qu’un accès à la plateforme en ligne qui fait office de helpdesk, où l’on répond à leurs questions et à leurs préoccupations. Beaucoup d’entre eux sont heureux de faire quelque chose en retour pour TADA, mais aussi pour la société au sens plus large. 

 

C’est le cas de Tolga (15 ans). Chaque samedi, il donne un coup de main de façon bénévole dans une classe TADA, et il a terminé une formation afin de devenir animateur aux plaines de vacances. « Après 3 ans chez TADA, je veux faire quelque chose en retour », affirme-t-il avec conviction. Chadi (18 ans), quant à lui, s'investit pour la ville de Bruxelles. Il est secouriste à la Croix Rouge, sapeur-pompier en formation et participe à plusieurs projets humanitaires. Il a récemment rejoint l’école de police, et rêve de revenir chez TADA un jour en tant qu’intervenant. « Je pourrais venir avec mon uniforme pour le faire essayer aux jeunes. » Voilà comment TADA met en place un Golden Circle plutôt qu'une spirale descendante.

TADA pour les adultes

Mais réduire la probabilité élevée de peu d’opportunités n’est pas une tâche réservée aux jeunes élèves de TADA. Il y a aussi TADA 2.0. Cette plateforme en ligne est destinée aux adultes qui veulent contribuer à une société plus inclusive, mais ne savent pas comment s'y prendre. Le site regorge de conseils et d’astuces pour adopter une attitude plus inclusive à la maison, au travail et à l’école. Vous en apprendrez par exemple davantage au sujet de la participation des parents à l’école et de la diversité culturelle sur le lieu de travail. C’est aussi l’occasion d’enrichir votre vocabulaire avec de nouveaux mots, tels que « préjugés inconscients » ou « micro-agressions », et puis d’apprendre comment interagir de manière plus consciente.

 

Mais seules quelques leçons ne suffisent pas. C’est pourquoi TADA 2.0 organise aussi des ateliers pour les adultes, aussi bien destinés aux entreprises qu’aux écoles. Enfin, il y a aussi les TADA networking lunchbreaks où l’on parle inclusion pendant l’heure de table. L’objectif est d’apprendre à connaître nos propres préjugés inconscients. Le tout avec une approche purement TADA : beaucoup de pratique et peu de théorie !

Ayacucho : une marque avec une mission

La collection Ayacucho a été lancée en 2009 dans le cadre de la collaboration entre A.S.Adventure et l’organisation belge Solid. La garantie d'un salaire équitable, l’utilisation de la technologie la plus écologique possible afin de rendre les vêtements étanches ainsi que le bien-être animal se trouvent au centre de nos priorités. Mais plus que tout, nous plaçons l’humain au cœur de nos actions en soutenant des projets communautaires au Pérou, en Inde, au Kenya et en Belgique et en créant ensemble plus d'impact.

Plus d'infos sur Ayachucho

Qui sont les intervenants ?

C’est ensemble qu'on fait la différence. C’est pourquoi TADA s’appuie sur une large base d’intervenants, différents chaque semaine. Chaque mois, quatre intervenants passent dans chaque groupe, et il peut s’agir de tout le monde et de n’importe qui. Jeune ou plus âgé, Belge ou d’une autre origine, avec peu ou plein d’expérience, figure médiatique ou illustre inconnu. Ces personnes ont toutefois une chose en commun : une passion débordante pour leur métier.

 

Très souvent, c’est une expérience riche d’apprentissage des deux côtés. « TADA n'a pas seulement ouvert les portes d'un nouveau monde aux jeunes, mais ce fut le cas pour moi-même également », raconte Tim Verheyden, journaliste à la VRT au sujet de son expérience en tant qu’intervenant en journalisme. « TADA permet aussi bien aux jeunes qu’aux intervenants de s’épanouir » ajoute Chris van Roey, PDG de l’Union des annonceurs belges et intervenant en marketing et en publicité. « TADA force tous les participants à sortir de leur propre zone de confort. »

 

Et depuis la création de TADA, de nombreuses têtes connues ont pris plaisir à sortir de leur zone de confort. Ainsi, on a vu Martine Tanghe et Françoise Wallemacque se prêter au jeu côté journalisme et Adil El Arbi et Benoît Mariage donner leur avis sur le cinéma. Emir Kir, Guy Verhofstadt et Koen Geens se sont livrés sur l’actualité politique. Quelques anciens élèves ont aussi eu l’opportunité de présenter le travail de TADA au président français Emmanuel Macron. Mais la cerise (royale) sur le gâteau, ce fut tout de même l’invitation du roi Philippe qui a convié les jeunes TADA au Palais afin de partager ses connaissances et son expertise avec eux. 

D'un train de retard à une longueur d’avance

A.S.Adventure ressent énormément de fierté à contribuer à l’impact de TADA en faisant don d'une partie des recettes de sa collection Ayacucho. Plus de 1 800 jeunes bénéficient aujourd'hui de cet impact directement, mais pour beaucoup d’entre eux les conséquences positives se feront ressentir pendant toute une vie. Les chiffres parlent d’eux-mêmes : les jeunes TADA ont peut-être un train de retard pour commencer, mais avec suffisamment d’attention et d'investissement ils ont rapidement une longueur d’avance. L’aide de TADA y est pour quelque chose, mais c’est surtout grâce à une bonne dose de confiance en soi et à une prise de responsabilité individuelle.

Encore plus d’inspiration

Ayacucho tire son nom d’une région pauvre du Pérou, où la collaboration avec Solid a initialement vu le jour, mais la marque vient également en aide aux femmes kényanes. Lisez tout au sujet de cette collaboration unique.


Découvrez l'histoire qui se cache derrière Ayacucho, un projet noble auquel A.S.Adventure et Solid ont le plaisir de contribuer, et qui investit notamment dans le développement durable de communautés et l’accompagnement de groupes vulnérables.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.