image link

Profitez des prix ronds >

🕒 Temps de lecture : 11 minutes

Wildlife Works et Solid coopérent pour améliorer le quotidien de nombreuses femmes.

Ayacucho®, la marque d’A.S.Adventure, doit son nom à une région du Pérou. Et sachez que vous soutenez également des femmes kenyanes en achetant un article de la marque. Mais comment ? Et bien parce que Solid, l’organisation à l’origine de la création d’Ayacucho®, qui a ouvert un premier atelier de tricotage au Pérou il y a 11 ans, soutient également des femmes dans d’autres pays et notamment au Kenya. La Belge Lore Defrancq, qui travaille pour Wildlife Works, y est pour beaucoup. Elle vit au Kenya et est coordinatrice de Hadithi, un projet qui aide des tisserandes de paniers à gagner un revenu équitable.


Protection des éléphants

Il n’y a pas moins de 1 650 femmes de la région du parc national de Tsavo au Kenya qui tissent des paniers pour Hadithi. « Et chaque panier est unique », précise Lore Defrancq avec fierté. « C’est ce qui les rend si particuliers. Les tisserandes racontent leur histoire personnelle et laissent libre cours à leur créativité dans chaque panier. »

 

Hadithi, qui veut d’ailleurs dire « histoire » en swahili, a été lancée en 2014 sous l’égide de Wildlife Works. Il s’agit d’une organisation qui protège l’habitat d’animaux sauvages dans la région du parc national de Tsavo, un territoire situé à l’ouest de Mombasa. « Cette région compte environ 100 000 habitants », nous renseigne Lore. Nombreux sont ceux qui souhaiteraient voir les animaux sauvages, comme les éléphants, disparaître du paysage. « Les familles dépendent principalement de l’agriculture. La sécheresse, qui s’intensifie chaque année en raison du changement climatique, se fait grandement ressentir sur les récoltes. Quand les agriculteurs parviennent enfin à obtenir une récolte de maïs abondante et que cette dernière est dévorée par un éléphant, ils sont en colère, et on peut les comprendre ! »

« J’ai crée Hadithi sous l’égide de Wildlife Works, car je suis convaincue que cette manière d’entreprendre contribue également positivement à la conservation des espèces sauvages. »




Qui est
Lore Defranq ?

ÂGE

36 ans

 

FORMATION

Biologiste

 

EMPLOI

Coordinatrice et fondatrice de Hadithi (Wildlife Works)

 

RÉSIDENCE

Vit au Kenya depuis 2011

Unir nos forces avec Solid

Quand elle s’est installée au Kenya il y a plus de dix ans, Lore a remarqué que beaucoup de femmes tissaient de superbes paniers en sisal, une fibre obtenue à partir de feuilles d’agave. « C’est une pratique qui se transmet souvent de génération en génération. Mais les femmes ne parvenaient pas toujours à trouver un marché pour vendre leur produit », explique Lore.

 

Ce marché, Lore l’a trouvé. Et il s’est développé de manière exponentielle lorsque Hadithi s’est associée à Solid, une organisation qui soutient des entreprises sociales dans plusieurs pays. C’est également grâce à Solid que les paniers de Hadithi sont en vente chez A.S.Adventure et Juttu. « Nous ne serions jamais arrivés où nous sommes aujourd’hui sans Solid », poursuit Lore. « C’est une collaboration fantastique, car nous poursuivons le même objectif : donner du travail aux femmes et les faire gagner en autonomie. Elles gagnent de l’argent et peuvent le gérer elles-mêmes. »

Grâce au soutien financier et au marché supplémentaire généré par la collaboration avec Solid, les activités de Hadithi ont pu se développer fortement. « Au début, nous travaillions avec des groupes de femmes qui tissaient de toute façon déjà des paniers ensemble », explique Lore. « Ou nous rassemblions des tisserandes qui travaillaient seules. Nous avons également eu la possibilité de dispenser des formations à de nouveaux groupes de femmes grâce à Solid.  Jusqu’à présent, nous avons lancé environ une quinzaine de nouveaux groupes. » Car ce n’est pas une tradition familiale pour tout le monde. « Parfois, nous avons des femmes qui viennent frapper à notre porte, car elles voient que leur voisine gagne de l’argent en tissant des paniers. “Moi aussi, je veux apprendre à faire cela”, s’exclament-elles alors. Grâce à la collaboration avec Solid, nous avons pu dégager un budget pour les former. Les tisserandes expérimentées donnaient des cours, transmettaient leur savoir et perpétuaient ainsi la tradition. »

Tisser sur le chemin vers l’arrêt de bus

Ce sont les tisserandes qui choisissent elles-mêmes la conception des paniers. « Nous fournissons les matières premières et les teintures », explique Lore. « Mais chaque tisserande choisit l’apparence qu’elle veut donner à son panier. Nous constatons souvent des différences de conception par région. Nous voulons faire perdurer ce processus créatif. Il serait bien évidemment plus simple qu’elles fabriquent des paniers dans deux couleurs uniquement. Ce serait également beaucoup plus facile d’un point de vue technique. Mais cela deviendrait du travail à la chaîne. Et je pense que les femmes plus attachées à la tradition n’apprécieraient pas du tout », commente Lore. « Par ailleurs, c’est précisément la diversité des résultats finaux qui fait la beauté de ces paniers. Ainsi, vous pourriez avoir une nette préférence pour un panier et moi un véritable coup de cœur pour un autre. »

« Chaque tisserande choisit l’apparence qu’elle veut donner à son panier. Nous constatons souvent des différences de conception par région. Nous voulons faire perdurer ce processus créatif. »

Lore explique que chaque création peut être mise en vente. « À condition que la qualité du panier soit impeccable. Trouver le panier idéal est une chasse au trésor personnelle qui peut véritablement procurer du plaisir. Et les femmes se réjouissent de pouvoir donner libre cours à leur créativité et raconter leur propre histoire dans chaque panier. C’est formidable de voir combien le plaisir que les tisserandes tirent de leur travail se reflète dans les yeux des clients. »

Parler en toute confiance grâce aux maisons communautaires

Grâce au soutien de Hadithi, Solid a créé une maison communautaire il y a quelques années. « Et nous souhaiterions en ouvrir encore d’autres », s’enthousiasme Lore. « Bénéficier d’un lieu de travail constitue un pilier fondamental pour faire fonctionner une activité. De nombreuses femmes travaillent à la maison et apprécient cette flexibilité. Mais en même temps, avoir un lieu où elles peuvent être ensemble est très précieux. Pour qu’elles puissent travailler en groupe, mais également parler en toute confiance avec d’autres femmes. À l’école et à l’église, il y a beaucoup de tabous et elles ne peuvent pas aborder des sujets qui font partie de la vie. Avoir une maison communautaire dans chaque village serait idéal. Parce que nous nous constatons à quel point un tel endroit est bénéfique pour les femmes. »

À quoi servent les fonds récoltés par Solid ?

Solid dirige à la fois des entreprises sociales et des projets à but non lucratif. Parmi les entreprises sociales, il y a notamment les ateliers de tricotage au Pérou, l’atelier artisanal en Inde et l’atelier de tissage de Hadithi au Kenya. Un exemple de projet à but non lucratif : l’accompagnement de mères adolescentes au Pérou. « Une grande partie de nos fonds finance pour le moment ces projets à but non lucratif. Simplement parce qu’ils ne sont pas en mesure de générer des revenus eux-mêmes. Toutefois, l’incidence sociale de ces projets est considérable », souligne Inge Overnemeer de Solid. 

 

Quant aux entreprises sociales, nous leur apportons un soutien notamment en proposant des formations. Ainsi, Hadithi reçoit chaque année un montant fixe de la part de Solid. Elle peut l’allouer aux initiatives qu’elle juge importantes. « C’est ainsi qu’est apparue la nécessité de créer des maisons communautaires », précise Inge. « Notre vision à long terme est que les entreprises sociales de Solid deviennent assez rentables que pour soutenir nos projets à but non lucratif. C’est très ambitieux, mais nous sommes animés par l’ambition (elle sourit). »

Lore explique que la vente de paniers améliore considérablement la vie des tisserandes. « C’est génial de voir à quel point ces femmes gèrent intelligemment l’argent qu’elles gagnent. Chaque shilling est dépensé pour leurs enfants, l’éducation, la santé, leur foyer… Cet argent est utilisé à bon escient et ne leur sert pas à acheter de l’alcool ou du maquillage. Travailler avec ces femmes est un vrai plaisir. »

 

Aujourd’hui, Lore est coordinatrice de Hadithi et passe de nombreuses heures devant son ordinateur. La situation était tout autre à ses débuts : elle était en contact étroit avec les tisserandes et les paniers s’accumulaient chez elle. « J’ai beaucoup appris grâce à Hadithi et Wildlife Works. Je suis biologiste de formation, mais je gère toute une entreprise maintenant. Ce qui veut dire que je m’occupe aussi du marketing, de la planification financière, de la logistique, des RH…  Mon âme de biologiste et mon grand cœur s’aventurent ainsi dans le domaine de l’économie. C’est pour moi une source d’intérêt constant et de motivation. Après toutes ces années, les paniers me fascinent toujours autant. Quand je prends un panier en main, je me dis chaque fois : « waouh, c’est merveilleusement bien fait ». J’admire beaucoup les femmes qui tissent les paniers et leur technique. C’est pour moi un véritable privilège de pouvoir développer Hadithi pour elles. »


Qui fait quoi ?

Wildlife Works

Wildlife Works a conclu un contrat de protection avec quatorze propriétaires de ranch au Kenya. Ce contrat stipule qu’aucun arbre ou animal ne peut être abattu sur leurs terres. Pour veiller au grain, une équipe de 112 rangers (non armés) Wildlife Works a été déployée sur ce territoire de 200 000 hectares.

Hadithi

Hadithi a été créée par Lore Defrancq en 2014 sous l’égide de Wildlife Works. L’organisation met tout en œuvre pour permettre aux femmes kenyanes de percevoir leur propre revenu grâce au tissage de paniers. Hadithi leur vient notamment en aide en fournissant les matières premières, en organisant des formations et en proposant un marché pour les paniers. Pour ce faire, l’organisation peut également compter sur les fonds de Solid.

Solid

Solid est active depuis 2006. L’organisation gère des entreprises sociales telles que des ateliers de tricotage, met sur pied des projets pour s’attaquer à la violence fondée sur le genre et propose des formations pour améliorer le bien-être des habitants des régions défavorisées. Un premier atelier de tricotage a été ouvert à Ayacucho® au Pérou en 2011. Parallèlement, Solid est également active en Inde et au Kenya. Solid n’est pas une organisation caritative qui se contente de faire des dons d’argent. En mettant sur pied des entreprises et projets équitables, Solid crée un changement durable dans la vie des communautés locales. Cette démarche s’inscrit parfaitement dans la vision de Hadithi, ce qui donne lieu à une collaboration constructive entre Solid et Hadithi.

A.S. Adventure

Quand A.S.Adventure décide en 2009 de lancer sa propre marque de vêtements et matériel outdoor, son nom est tout trouvé : Ayacucho®, du nom de la région qui a vu naître Solid. Par ailleurs, la vente de chaque produit Ayacucho® permet de récolter des fonds pour Solid. La majeure partie finance les projets au Pérou, mais une partie sert aussi à soutenir Hadithi au Kenya et des entreprises sociales en Inde.

Vous !

Quand vous achetez un produit de la marque Ayacucho® chez A.S. Adventure, vous soutenez Solid, et Hadithi par la même occasion. Les paniers Hadithi sont également en vente sur notre webshop.

Encore plus d’inspiration

Au Pérou, Solid vient entre autres en aide à Yaki par l’intermédiaire de l’organisation Jovem. Comment exactement ? Découvrez-le dans ce blog.


Depuis 2009, la vente de chaque produit Ayacucho chez A.S.Adventure finance les projets de Solid. Ce blog vous permettra d’en savoir plus sur tous les superbes projets qui sont financés.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.