basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

La Corée du Sud en 5 plats

 Avec ses innombrables side dishes, ses ingrédients méconnus et ses plats souvent complexes à l'œil, la cuisine sud-coréenne peut déstabiliser le néophyte. Découverte en cinq plats.

1. Banchan, baby

Les accompagnements, ou banchan, caractéristiques de la cuisine sud-coréenne, sont devenus un véritable symbole de statut. Parmi les incontournables, citons le traditionnel kimchi (du chou chinois fermenté avec des piments), le namul (des légumes cuits à la vapeur ou sautés, assaisonnés avec des piments séchés, de l'ail et de la sauce soja) et le jeon (une galette farcie de viande et/ou de légumes). Prévoyez un large choix pour les VIP, et servez-en toujours plus dans l'assiette de vos parents que dans la vôtre. Vous respecterez ainsi la tradition. 

2. Des nouilles en veux-tu en voilà    

Dans la cuisine sud-coréenne, la nouille se décline dans toutes les tailles et couleurs. Parmi cette abondance, comment être sûr de faire le bon choix ? Optez simplement pour des nouilles au bœuf et légumes : succès garanti ! Préparées à base de pommes de terre douces – ce qui leur donne leur texture particulière –, les nouilles coréennes aspirent littéralement la délicieuse huile de sésame et la sauce soja. Ajoutez-y des lanières de bœuf, des carottes, des épinards, des shiitakes et un demi-oignon, et vous voilà avec un plat typique aussi simple que savoureux. D'ailleurs, saviez-vous que les Coréens le réservent généralement aux festivités et autres occasions spéciales ? 

3. Barbecue de luxe

Les Coréens raffolent du barbecue, peut-être même encore plus que les Belges. Oubliez le porc carbonisé et le saté : pour un vrai barbecue à la coréenne, on préférera du bulgolgi (filet mariné grillé) et du samgyeopsal (trois tranches de poitrine de porc). Les fameux side dishes occupent ici une place indétrônable : salade, kimchi, maïs, poulpe, petits oignons... Les Coréens ont une tout autre idée du barbecue que la nôtre, et l'ordre dans lequel les plats sont servis peut varier d'un établissement à l'autre. Cela peut prêter à confusion dans un premier temps, mais l’aimable personnel du restaurant saura vous guider. 

4. Un remède miracle contre la gueule de bois

Vous avez bu un peu trop de soju (un alcool de riz) ? Pas de problème : une assiette de haejangguk vous remettra d'aplomb. Cette soupe consistante, connue comme le remède idéale contre la gueule de bois, est préparée à base de porc, de pâtes au chili et d'autres épices multiples. Laissez-vous surprendre. Et croyez-nous sur parole : ça marche ! Vous serez frais comme un gardon en une petite heure. Tout ça grâce à un plat dont on ne sait prononcer le nom qu'après quelques verres, c’est assez ironique, non ? 

5. L'inévitable riz au lait    

En matière de desserts, la cuisine sud-coréenne n'est pas folichonne et peinera à ravir les amateurs de douceurs. Au restaurant, ceux qui salivent à l'idée de goûter un dessert traditionnel seront le plus souvent déçus. Il en est toutefois un qui mérite d'être cité : le riz au lait aux pignons de pin. Un dessert simple et savoureux, pour lequel il ne vous faudra rien d'autre que du riz, des pignons de pin frais, du miel, du sel marin et des graines de sésame noir. Une dernière chose en passant : si vous y ajoutez un peu d'eau, vous obtiendrez une soupe de riz. 

>> Se régaler de la cuisine coréenne à Bruxelles ? Rendez-vous chez SAN ! A découvir dans notre reportage publié dans le A.S.Magazine 39, déjà en magasin.