basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Péripéties linguistiques en Europe de l’Est

Vous envisagez, tout comme nous, de visiter plusieurs pays ? Dans ce cas, nous vous conseillons de réfléchir à l’avance à la langue dans laquelle vous vous exprimerez sur place. En effet, vous ne vous en sortirez pas partout en ne parlant que l’anglais ou le français…

Nie mówiê po polsku

Un bon conseil pour tous les visiteurs des pays de l’Est : emportez un dictionnaire ou téléchargez une bonne application de traduction (nous vous conseillons vivement l’application Google Translate). Nous pensions pouvoir nous débrouiller de cette manière, mais ce ne fut pas le cas. En Pologne, nous avons dûrecourir plusieurs fois au langage gestuel pour nous faire comprendre.

Du lituanien au néerlandais, en passant par l’allemand

Nous étions très optimistes en franchissant la frontière qui sépare la Pologne de la Lituanie, car au cours des dernières années, les états baltes sont devenus une région touristique très prisée. Nous étions donc pleins d’espoir quant aux capacités communicationnelles des Lituaniens.

 

Cependant, nous avons vite appris à nos dépens que, là aussi, les gens ont des connaissances très faibles en langues. À la suite de l’accident de Thomas, nous avons été en contact avec plusieurs personnes : à l’hôpital, un seul médecin parlait un peu l’anglais, et la police locale a dû faire appel à un interprète afin de prendre notre déposition… dans un allemand médiocre.

 

Côté langues, il y a donc encore du pain sur la planche en Europe de l’Est, et il vaut mieux y être bien préparé ! Des notions de base en polonais, russe ou letton peuvent donc s’avérer très utile.