Casques de ski

Une chute est vite arrivée sur une piste de ski et il n’est alors pas tellement rare de cogner violemment sa tête contre le sol. C’est précisément la raison pour laquelle il est tellement important de porter un casque de ski : en cas chute, vous êtes protégé(e) contre une blessure à la tête.

Un casque est également bien plus chaud qu’un bonnet. Saviez-vous que 40 % de votre chaleur corporelle s’échappe par la tête ? Avec un bon casque adapté, vous prévenez cette déperdition de chaleur. Les casques de ski se déclinent dans toutes les tailles de tête. Ils sont donc indispensables tant pour les adultes que pour les enfants. Il existe en outre plusieurs systèmes de fermeture afin que vous puissiez ajuster le casque à la forme de votre tête (et que les casques pour les enfants en pleine croissance puissent être utilisés plus d’une année).

Filtre:
207 Articles
Voir 96 articles par page
Classer par:
Meilleure vente
  • Meilleure vente
  • Prix: Par ordre croissant
  • Prix: Par ordre décroissant
  • Marques: A-Z
  • Marques: Z-A
  • Pourcentage de réduction
  • Nouveautés
...
max atteint
Sélectez au moins 2 articles pour comparer
...

7 conseils pour choisir le casque de ski idéal

Protéger sa tête et se maintenir au chaud, tout en pouvant également skier ou snowboarder confortablement, voilà qui nécessite le casque idéal pour votre tête. Nous vous donnons 7 conseils afin de faire le bon choix.

  1. Le meilleur casque est celui qui s’ajuste correctement. Ce casque rose vous plaît plus, mais il est un peu trop grand ? Tant pis ! Quelle que soit la beauté d’autres modèles, un bon casque doit se maintenir fermement (sans serrer) sur votre tête. C’est la taille, et non le look, qui compte.
  2. Comment choisir la bonne taille ? Mesurez votre tour de tête (juste au-dessus de vos sourcils) à l’aide d’un mètre à ruban. Le résultat correspond à la taille de votre casque. Le casque ne doit ni pendre trop en avant sur votre front ni reposer sur votre coup. Afin d’accrocher le mieux possible le casque, serrez la jugulaire. Mais là encore, le casque ne doit pas trop serrer.
  3. N’achetez pas un casque de ski « adapté à la croissance » pour les enfants ou trop grand parce que « c’est plus facile ». Un casque doit toujours parfaitement s’adapter à votre tête et ne peut vraiment pas bouger. Pour éviter que le casque soit déjà trop grand pour la tête de votre petit bout de chou après un an, vous pouvez opter pour un casque à ajustement de taille réglable.
  4. Votre casque est juste un tout petit peu trop grand ou trop petit ? Dans ce cas, essayez simplement la même taille d’une autre marque. C’est n’est parfois qu’une question de millimètres.
  5. N’oubliez pas de vérifier si vos lunettes de ski sont compatibles avec votre casque. Tous les modèles ne sont pas compatibles les uns avec les autres.
  6. Vous avez trouvé un casque à la bonne taille et compatible avec vos lunettes de ski ? Parfait ! Vérifiez maintenant que votre vision n’est pas obstruée de quelque manière que ce soit et que vous pouvez encore tout entendre. C’est très important sur les pistes.
  7. Votre casque doit être conforme aux normes européennes. Cela signifie que votre casque de ski doit être certifié CE 1077 ou CE 1078. Cette information est indiquée à l’intérieur de votre casque. 

Faut-il opter pour un casque de ski avec ou sans visière ?

Le choix d’opter pour une visière ou non est surtout une question de préférences. Les principaux avantages d’un casque avec visière sont les suivants :

  • Vous bénéficiez d’un champ de vision plus large que si vous portiez des lunettes de ski séparées.
  • L’espace derrière la visière permet une ventilation, ce qui rend celle-ci moins susceptible de s’embuer.
  • Contrairement aux lunettes de ski, les visières n’exercent aucune pression sur votre visage, ce qui vous permet de jouir d’une plus grande sensation de confort et de liberté.
  • Très pratique pour les porteurs de lunettes : vous pouvez aisément porter vos lunettes sous votre visière.
  • Ne pas portez de lunettes de ski séparées empêche également de les perdre.
  • Vous désirez pouvoir profiter du soleil lorsque vous empruntez le remonte-pente ? Aucun problème. Il suffit de soulever votre visière et le tour est joué !

Vous préférez malgré tout un casque sans visière ? Dans ce cas, des lunettes de ski sont une nécessité absolue, car une simple paire de lunettes de soleil n’est pas aussi bien adaptée. De plus, les lunettes de ski sont conçues pour protéger vos yeux à la fois de la lumière du soleil et de la blancheur intense de la neige.