Bikepacking au Benelux : 8 itinéraires surprenants

Que vous soyez libre un week-end ou tout un mois, vous pouvez vous lancer dans le bikepacking. Pour satisfaire votre envie d’aventure, qu’y a-t-il de mieux que d’explorer des sentiers boueux à vélo ? Bonne nouvelle : le Benelux constitue le cadre idéal pour une excursion à deux roues.


Belgique

Le GR5 à vélo

  • 219 kilomètres
  • 3 404 mètres de dénivelé
  • De Diest à Troisvierges (ou plus loin)

Le GR5 est réputé pour être le sentier de randonnée qui va de la mer du Nord à la Méditerranée, mais il convient aussi parfaitement aux bikepackers aventureux. Échauffez-vous tout d’abord sur la partie plate avant d’affronter les brèves ascensions ardues des Ardennes. Vous devrez régulièrement porter votre vélo pour franchir des marches. Vous évoluerez sur des sentiers dans des forêts à perte de vue, sur des chemins de terre traversant des paysages pittoresques et ruraux et dans de paisibles villages ardennais. Jusqu’au Grand-duché de Luxembourg… ou au-delà ! Attention : il s’agit avant tout d’un sentier destiné aux randonneurs. Respectez ces derniers et laissez-leur de la place.

« L’Arbalète » des Ardennes

  • 365 kilomètres
  • 5 890 mètres de dénivelé
  • Début et fin à Liège

Même si cette boucle commence et se termine dans l’une des villes les plus densément peuplées de Belgique, vous ne croiserez sans doute pas grand monde. L’Arbalète des Ardennes explore les vallées désertes des provinces de Liège et du Luxembourg. Le parcours est très varié : poussée d’adrénaline garantie sur les descentes rapides dans les sentiers forestiers, tronçons marécageux plus ardus dans les Hautes Fagnes, forêts féeriques et champs parsemés de ballots de foin photogéniques. L’itinéraire vous emmène aussi au point culminant du pays : le Signal de Botrange !

Tour des Flandres alternatif

  • 256 kilomètres
  • 1 830 mètres de dénivelé
  • Audenarde – Ypres – Audenarde

Que fait un boulanger pensionné ? Il continue à cuire du pain ! C’est en tout cas ce que semble penser l’ancien coureur cycliste Laurens ten Dam, autrefois classé dans le top 10 du Tour de France, qui a troqué son vélo de course contre un gravel bike afin de tracer son propre parcours de bikepacking en Flandre. Ce Tour des Flandres alternatif hors route vous emmène d’Audenarde à Ypres et retour. L’itinéraire combine des passages à travers des pâturages marécageux et sur des chemins de terre avec l’ascension de célèbres tronçons pentus comme le Koppenberg, le Kwaremont et le Paterberg. Vous grimperez le Kemmelberg sur des pavés, puis emprunterez des chemins boueux pour le redescendre. À Ypres, vous pourrez recharger vos batteries au club de supporters de Fernando Gaviria.


Pays-Bas

Les Strade Bianche de Hollande du Nord

  • 267 kilomètres
  • 373 mètres de dénivelé
  • Début et fin à la gare de Schagen

Les plus poétiques appellent cette randonnée de bikepacking les Strade Bianche de Hollande du Nord en raison des nombreux chemins de gravier blanc non asphaltés et des routes calcaires. Vous roulerez dans la pointe de la Hollande septentrionale, le bout du monde néerlandais où l’on enregistre habituellement le plus grand nombre d’heures d’ensoleillement. L’idéal pour une excursion à vélo ! Le point de départ se situe sur le continent, mais vous passerez également sur l’île de Texel, dans la mer des Wadden, qui compte plus de moutons que d’habitants ! En chemin, vous parcourrez des sentiers de coquillages dans les dunes, des sentiers forestiers et des pistes cyclables à circulation restreinte dans les polders.

Le Limbourg méridional vallonné

  • 178 kilomètres
  • 1 768 mètres de dénivelé
  • Début et fin à Maastricht

Vous pensez que les Pays-Bas sont plats partout ? Abstenez-vous de dire cela à quelqu’un qui découvre le Limbourg méridional à vélo ! Ce parcours vous initie aux courtes côtes escarpées de l’Amstel Gold Race et passe principalement par des tronçons techniques non asphaltés. Pensez au Keutenberg à Valkenburg, la plus raide des côtes des Pays-Bas, ou à la montée non asphaltée du Cauberg, le passage le plus redouté de l’Amstel. Préparez vos mollets ! Entre deux pentes abruptes et descentes rapides et glissantes, vous aurez heureusement le temps d’apprécier les paysages magistraux et délices culinaires de la région gastronomique néerlandaise par excellence ! Après l’effort, régalez-vous avec une vlaai limbourgeoise !

Des kilomètres dans le sable dans l’Achterhoek

  • 206 kilomètres
  • 579 mètres de dénivelé
  • Début et fin à Doetinchem

L’Achterhoek est le seul coin des Pays-Bas où vous trouverez d’interminables pistes de sable. Cette région se situe à l’extrême nord de la province de Gelderland. Le sable fin freine les cyclistes, mais leur donne tout le temps nécessaire pour profiter du paysage : landes, bois, bruyères, fermes, châteaux… Vous emprunterez des chemins de terre, d’interminables avenues bordées d’arbres et de vieilles routes de pèlerinage dans une région vallonnée. Vous traverserez parfois la frontière allemande. Point culminant littéral du parcours : l’ascension du Lochemse Berg, à 49 mètres, sur une piste VTT technique.


Luxembourg

Mill Man Trail

  • 100 kilomètres
  • 2 783 mètres de dénivelé
  • Début et fin à Echternach

Le Mill Man Trail est une course annuelle de 40, 70 ou 100 kilomètres dans les environs d’Echternach, mais vous pouvez suivre le parcours de 2019 quand vous le souhaitez. Pendant 100 kilomètres, vous parcourrez la région du Müllerthal, aussi appelée petite Suisse luxembourgeoise. Elle se démarque par ses single tracks difficiles qui parcourent des forêts féeriques denses, ses rivières de montagne rapides, ses formations rocheuses et ses pentes rocheuses abruptes qui vous obligeront peut-être à descendre de votre vélo. C’est donc de là que vient cette histoire d’un pas en avant, deux pas en arrière ! Le plaisir sera toutefois bel et bien au rendez-vous, en dehors des portions ardues !

Bikepacking depuis la ville de Luxembourg

  •  165 kilomètres
  •  3 340 mètres de dénivelé
  •  Luxembourg – Echternach – Vianden – Luxembourg

Le Luxembourg peut se targuer de 700 kilomètres de pistes de VTT à travers les forêts, montagnes et vallées. Ces itinéraires n’excèdent jamais 40 kilomètres, mais peuvent être combinés pour former un circuit plus long. Découvrez par exemple cet itinéraire de 165 kilomètres qui allie le meilleur de la région du Müllerthal avec des passages le long de châteaux médiévaux, comme celui de Vianden.


Comment tracer votre propre itinéraire ?

Parcourir un itinéraire existant à vélo, c’est bien. Mais en tracer un nouveau, puis le découvrir, c’est encore mieux ! Par où commencer ?

 

1. Précisez vos options

De combien de temps disposez-vous ? Voulez-vous rester dans les environs ou découvrir d’autres régions ? Quelles sont les prévisions météorologiques ? Le bikepacking est non seulement différent du cyclotourisme (vous vous en rendrez compte lorsque vous soulèverez votre vélo au-dessus d’un tronc d’arbre), mais aussi du VTT. En effet, votre vélo sera (espérons légèrement) chargé. Tenez-en compte lorsque vous tracez votre itinéraire. Pour les débutants, 30 à 60 kilomètres par jour peuvent suffire, en fonction du terrain. Vous pourrez ensuite accélérer le rythme.

 

2. Trouvez les sentiers les plus difficiles

Avant de commencer à enchaîner les sentiers, pensez à trouver des endroits où vous pourrez vous ravitailler et dormir. Le Benelux compte heureusement de nombreux magasins. En principe, le camping sauvage est interdit, mais vous pouvez opter pour un petit camping ou une zone de bivouac. Pensez aussi à la logistique : une gare constitue un point de départ et d’arrivée parfait.

 

3. Collectez des informations sur votre itinéraire

Vous pouvez vous inspirer des cartes, des guides et de toute une série de sites Internet. Étudiez-les pour avoir une idée du terrain, de la géographie de la région et du type de sentiers que vous parcourrez, des single tracks aux routes asphaltées. N’oubliez pas de consulter vos amis amateurs de vélo et d’autres bikepackers : ceux qui connaissent la région sont souvent de bon conseil.

 

Commencez par consulter le site Internet de bikepacking, LA référence en ligne pour ceux qui aiment le gravier. Trailforks et MTB project disposent d’une énorme base de données qui recense les sentiers de VTT. OpenCycleMaps donne non seulement un aperçu des pistes cyclables nationales, mais en propose également d’autres. De même, Google Maps et Google Earth représentent d’excellentes sources. Ne vous limitez pas aux sentiers de VTT spécifiques : Les GR ou autres sentiers de randonnée conviennent souvent aussi aux deux roues, tout comme les sentiers équestres. Nous vous invitons à nouveau à toujours respecter les autres usagers de la route.

 

Un fichier GPX pour vos données

Vous pouvez bien sûr aussi prendre la route avec une boussole et une carte papier, mais il est très facile d’utiliser Strava, Komoot ou RideWithGPS pour tracer un itinéraire numérique. Exportez-le vers votre smartphone ou GPS et c’est parti !

Envie de tester ces itinéraires ? Nous vous aidons à vous préparer pour devenir un véritable bikepacker !


Tom Claes adore aussi les sentiers. Découvrez comment il a traversé l’Europe à vélo.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.