image link

Offre supplémentaire en ligne : Ayacucho, Nordisk et Vaude jusqu-à -40 % >

©LUCID

Trek en Écosse : les préparatifs

Dézipper l'entrée de sa tente et apercevoir une vache sauvage en train de paître à travers la brume matinale, randonner pendant des heures sans croiser âme qui vive, faire trempette, le soir, dans un loch (de préférence sans monstre) pour rafraîchir ses pieds fatigués… Tout cela est possible en Écosse. Des Lowlands aux Highlands, en passant par tout ce qui se trouve entre les deux, un trekking dans la nature écossaise est un réel plaisir. Mais ce n'est certainement pas une promenade de santé. Autant bien s'y préparer !


Belle et impitoyable

Il est de notoriété publique qu'en Écosse les quatre saisons peuvent se succéder en une seule journée. Le soleil peut faire place à une pluie battante en un battement de cil. Et les sentiers de randonnée y sont souvent aussi capricieux que la nature. L'Écosse n'est certainement pas le territoire le plus facile à explorer, mais c'est indéniablement aussi l'un des plus beaux.

Une bonne préparation est indispensable. N'oubliez pas ces cinq conseils :

1. Prévoyez des vêtements imperméables

« Less is more », en particulier pour le randonneur de type routard. Mais il y a des limites. Personne n'aime devoir encore marcher pendant des heures après une averse avec des sous-vêtements mouillés et des chaussures trempées. En Écosse en particulier, il est préférable de toujours prévoir des vêtements de rechange en quantité suffisante. Une bonne paire de chaussures de randonnée, une veste imperméable à capuche ou un poncho et un sac à dos hydrofuge font partie des incontournables. En fonction de la saison à laquelle vous voyagez et de la distance que vous comptez parcourir, vous pouvez adapter votre tenue vestimentaire et votre équipement. Par exemple, en hiver, une veste matelassée est recommandée, tandis qu'au printemps, en été et en automne, un modèle plus léger peut suffire.

 

Petit conseil pratique : superposez des couches. Vous pourrez ainsi rapidement adapter votre tenue en fonction des caprices de la météo. Prévoyez donc dans votre sac à dos des t-shirts à manches courtes et à manches longues faciles à combiner. Assurez-vous également d'emporter une paire de leggings à porter sous votre pantalon de randonnée. Pour les voyages plus longs, nous vous conseillons d'opter pour des vêtements faciles à plier de manière très compacte.

 

Pour l'équipement qui entre en contact avec l'extérieur – par exemple, les vestes, les chaussures et les pantalons – « étanchéité » et « séchage rapide » sont les maîtres mots. Vous pourrez ainsi passer rapidement à autre chose sans avoir l'allure d'un chat mouillé. 


2. Prévoyez de la nourriture lyophilisée

Comment gagner de l'espace (et de l'argent) ? En mangeant malin ! En particulier sur les routes les plus reculées, vous ne rencontrerez quasiment pas âme qui vive. Encore moins un food truck ou un restaurant. Il ne vous reste plus qu'à préparer votre propre haggis écossais. Mais cela demande du savoir-faire, énormément de temps et les organes d'une brebis. Et il n'y a tout bonnement pas de place pour tout cela dans votre sac à dos. Il est donc préférable d'emporter des aliments concentrés faciles à cuisiner. Cela vous laissera plus de temps pour vous pincer d'émerveillement face aux beautés de la nature qui vous entourent.

 

Conseil en or = comptez ! Comptez vos calories et le poids de vos aliments. Lors de voyages longue distance en particulier, évitez les aliments qui pèsent lourd, comme les conserves. Optez plutôt pour des plats légers et emballés que vous pourrez faire cuire sur le feu après y avoir ajouté de l’eau.

 

Une bonne marche peut vous faire perdre 1 800 kilocalories supplémentaires par jour. Un adulte a de toute façon besoin de 1 800 à 2 200 kilocalories par jour. Calculez donc à l'avance le nombre de kilocalories à prévoir chaque jour, en fonction de la taille de votre groupe et de l'intensité de votre randonnée.


3. Protégez-vous contre les moustiques

Ceux qui disent que les détails ne peuvent pas faire la différence n'ont jamais dormi avec un moustique dans leur tente. La plaisanterie sera vite oubliée après une journée passée en compagnie des midges, les moustiques typiques de l'Écosse. Des mini-moustiques qui n'aiment pas le temps chaud et sec (vive l'humidité écossaise !), mais raffolent de sang humain frais. Pour tous ceux qui n'aiment pas les moustiques : prévoyez une bonne dose d'anti-moustique, de préférence avec du DEET.

Les moustiques se déchaînent surtout en été. Pour plus de protection, vous pouvez porter des vêtements anti-insectes. Ils sont insectifuges grâce à l'étanchéité du tissu ou parce qu'ils se composent d'un tissu imprégné. Essayez en tout cas de rester à l'écart d'eaux stagnantes, le lieu de rassemblement préféré de ces bourdonneurs.


4. Gourde ou système d'hydratation ?

D'abord l'eau, puis le reste – sans doute un bon scotch dans un bar à la fin du voyage pour savourer encore un peu le goût de l'Écosse – plus tard. Car il faut avouer que rien ne vaut une bonne gorgée d'eau fraîche lors d'une randonnée qui fait transpirer. Votre bouteille est vide ? Il suffit de la remplir dans une rivière ou un lac. Veillez toutefois à la filtrer un peu avant de la boire pour éviter les désagréments qui gâcheraient la suite de vos aventures.

 

Les gourdes en aluminium et en acier inoxydable garderont vos boissons fraîches plus longtemps que celles en plastique (recyclé). Cela peut s'avérer pratique lorsque vous partez en randonnée, l'été. Si vous comptez faire du camping sauvage pendant toute la durée du voyage, il peut être utile d'opter pour un système de filtration intégré. C'est facile et rapide à utiliser, et vous pouvez changer les filtres. L'inconvénient est que la quantité d'eau filtrée est bien entendu limitée. Pour les randonnées plus longues ou avec des groupes plus importants, en particulier, vous pouvez opter aussi pour un  système d'hydratation séparé.


5. Mode survivor : activé !

Si vous vous demandez jusqu'à quel point vous avez une âme d'Indiana Jones, l'Écosse est l'endroit idéal pour le découvrir. Quelques techniques de survie sont toujours utiles durant un trek.

 

Le camping sauvage est autorisé presque partout en Écosse et – excepté dans les réserves naturelles – vous pouvez consommer les plantes et les baies que vous trouvez en chemin. Assurez-vous de connaître ce que vous mangez. Et attention aux champignons !


Cinq merveilleux itinéraires de randonnée en Écosse

Vous avez fait tous les préparatifs et votre sac à dos vous attend déjà à la porte ! Mais l'Écosse est bien tendu un grand pays, et il est préférable de décider à l'avance de l'itinéraire de randonnée que vous souhaitez emprunter. Nous vous proposons ci-dessous cinq excellents choix !

1. Le Southern Upland Way

© Scotland’s Great Trails in Dumfries & Galloway

Le Southern Upland Way a été reconnu en 1984 comme le premier sentier officiel de randonnée pédestre « côte à côte » en Écosse. Près de quarante ans plus tard, il est encore méconnu d'un grand nombre de randonneurs. Le degré élevé de difficulté de l'itinéraire y est pour beaucoup. Après tout, il s'agit de l'une des randonnées les plus difficiles des Grands sentiers d'Écosse. Ceux qui parviennent à parcourir l'ensemble du trajet franchissent une distance de pas moins de 344 kilomètres d'ouest en est, en douze à seize jours. Vous pouvez également choisir de n'effectuer qu'une partie de l'itinéraire.

 

Parmi les points forts du parcours, citons Wanlockhead (le village le plus haut d'Écosse, à 410 mètres d'altitude), Abbotsford House (la maison de l'écrivain Sir Walter Scott) et Three Brethren (trois monuments funéraires datant du XVIe siècle).

  • Distance : 344 km
  • Durée estimée : 12-16 jours
  • Dénivelés : 7 775 mètres
  • Niveau de difficulté : difficile
  • Point de départ : Porthpatrick
  • Point d'arrivée : Cocksburnpath
  • Où loger : en chemin, vous aurez le choix parmi de nombreux lieux pittoresques pour passer la nuit.

2. The Cateran Trail

© Scotland’s Great Trails

En empruntant le Cateran Trail, vous redécouvrirez d'anciennes routes qui étaient utilisées par les voleurs de bétail ou caterans au XVIIe siècle, d'où le nom du sentier.

 

Ce sentier est situé au cœur de l'Écosse et forme une boucle. En principe, vous pouvez démarrer où vous voulez. La plupart des randonneurs partent de Blairgowrie et marchent dans le sens des aiguilles d'une montre ou dans le sens inverse pendant environ cinq jours jusqu'à ce qu'ils rejoignent leur point de départ.

  • Distance : 103 km
  • Durée estimée : 5 jours
  • Dénivelés : 2 470 mètres
  • Niveau de difficulté : léger/moyen
  • Point de départ et point d'arrivée (facultatif) : Blairgowrie
  • Hébergement : vous trouverez plusieurs campings le long du parcours, vous traverserez également plusieurs villages proposant une offre diversifiée de B&B, maisons d'hôtes et hôtels.

Il y a aussi le Cateran Mini Trail, un sentier de randonnée plus court de 32 kilomètres, qui peut être parcouru en deux ou trois jours.


3. The Clyde Walkway

© Wikiloc

La randonnée dénommée Clyde Walkway s'étend de Glasgow, la plus grande ville d'Écosse, à New Lanark, un site classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO. Elle le doit notamment aux nombreuses cascades spectaculaires que comptabilise la région.

 

À Glasgow, la promenade commence le long de West End, l'embouchure des rivières Clyde et Kevin. On passe devant des zones industrielles et des bâtiments historiques. Plus loin, on longe le cours de la rivière Clyde pour aboutir deux à trois jours plus tard à New Lanark.

  • Distance : 64 km
  • Durée estimée : 2-3 jours
  • Dénivelés : 720 mètres
  • Niveau de difficulté : moyen
  • Point de départ : Patrick, Glasgow's West End
  • Point d'arrivée : NouveautéNew Lanark
  • Hébergement : vous ne trouverez pas de camping le long du parcours. Dans les zones plus fréquentées, comme Strathclyde Country Park et New Lanark, il y a des hôtels.

4. Great Glen Way

© Scotland’s Great Trails

Entre Fort William et Inverness se trouve la Great Glen Way, un itinéraire qui fait le tour de la plus grande vallée d'Écosse. Il est préférable de parcourir ce sentier du sud-ouest au nord-est, afin de ne pas avoir à marcher contre le vent. En chemin, vous passerez, entre autres, devant trois grands lochs : Les lochs Locy, Ois et... Ness. Vous savez, celui avec le monstre.

<LIEN Great Glen Way : >

 

Le Great Glen Way traverse plusieurs villages. Il est donc facile de trouver des endroits où dormir et manger. Des vues magnifiques, des sections difficiles, des chemins plus faciles, des sites historiques : cet itinéraire a tout pour plaire. Ces caractéristiques en font un sentier très populaire non seulement auprès des randonneurs, mais aussi auprès des cyclistes. Pour ceux qui aiment se déplacer sur l'eau, il y a même le Great Glen Canoe Trail.

  • Distance : 125 km
  • Durée estimée : 5 à 7 jours
  • Dénivelés : 35 mètres
  • Niveau de difficulté : moyen
  • Point de départ : Fort William
  • Point d'arrivée : Inverness
  • Hébergement : il existe un large choix de possibilités d'hébergement le long du parcours.

5. Arran Coastal Way

Un tour de l'île, dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Parce que c'est ainsi que l'on obtient les vues les plus sublimes sur la mer. Ainsi peut-on résumer l'Arran Coastal Way accessible uniquement par ferry depuis le continent. L'île d'Arran est qualifiée d'« Écosse en miniature ». L'île réunit des paysages, une culture et une faune typiquement écossais sur une petite superficie.

 

Des loutres aux dauphins : avec un peu de chance, vous pourrez les observer depuis cette île. Malgré des sections glissantes et des passages rocailleux, il est facile de sous-estimer la difficulté du parcours. Les randonneurs moins entraînés peuvent combiner des sections du sentier avec des vacances relaxantes sur l'île, réputée pour être très accueillante. N'hésitez donc pas à profiter de la mer et de la plage. Et du soleil ? Cela reste à voir. Il s'agit bien entendu toujours de l'Écosse.

  • Distance : 107 km
  • Durée estimée : 6-8 jours
  • Dénivelés : 390 mètres
  • Niveau de difficulté : moyen à élevé
  • Points de départ et d'arrivée : Brodick
  • Hébergement : l’île d'Arran est populaire auprès des touristes et propose un très large éventail de possibilités d'hébergement.

Bien se préparer pour la route !

L'Écosse est un vaste territoire. Ne vous contentez donc pas de planifier votre itinéraire de randonnée, mais pensez aussi à la manière dont vous allez rejoindre le point de départ de votre parcours. Il existe des liaisons ferroviaires avec toutes les grandes villes d'Écosse et vers bon nombre de plus petites régions. Il y a également de nombreuses lignes de bus. Prenez la peine de vérifier préalablement si vous pouvez bénéficier d'une réduction si vous réservez un ticket de bus ou de train.

 

Et le Brexit ?

La sortie du Royaume-Uni de l'UE a également eu une incidence pour ceux qui souhaitent voyager de la Belgique à l'Écosse. Si vous séjournez pendant moins de 6 mois dans le pays, en tant que citoyen(ne) de l'UE, vous n'avez pas besoin de visa, mais uniquement d'un passeport valable.

 

Depuis la Belgique, vous pouvez vous rendre en Écosse par avion ou en train. Il existe des vols directs pour Édimbourg en partance de Zaventem et Charleroi-Sud. Depuis Bruxelles, vous pouvez prendre l'Eurostar en direction de Londres. De là, vous pouvez rejoindre diverses destinations en Écosse.

 

Le camping sauvage est autorisé presque partout en Écosse. Si vous n'avez pas envie de camper ou si vous préférez commencer ou terminer votre voyage de manière plus luxueuse, vous pouvez exploiter les nombreuses autres possibilités d'hébergement qui s'offrent à vous. Des campings aux hôtels-restaurants, en passant par les maisons d'hôtes et les hôtels. Il existe en outre de nombreux hébergements qui s'adressent spécifiquement aux randonneurs.

Sur les traces de Jack Wolfskin

©LUCID

Une promenade guidée le long d'un sentier unique ? C'est possible avec le Wolftrail de Jack Wolfskin. Un guide vous emmène pendant six jours à travers les Highlands écossais. Par petits groupes de 4 à 6 personnes, vous marchez d'Inverness à Lochinver en passant par la partie isolée au nord-ouest de l'Écosse. Un voyage inédit.

 

Votre hébergement, les transferts, la nourriture, le transport des bagages : Jack Wolfskin s'occupe de tout afin que vous puissiez avant tout profiter de l'aventure, du défi, de la compagnie et surtout de l'enchantement suscité par la nature.

 

Cette année, Jack Wolfskin fête ses 40 ans. Quatre décennies « marquées par la vie sauvage ». Un cap important que la marque entend bien célébrer. Avec les meilleurs produits pour un trekking parfait et avec le Wolftrail, une expérience inoubliable pour tous ceux qui y participent.

  • Nombre de kilomètres : 84 
  • Nombre de jours de marche : 6
  • Niveau de difficulté : moyen
  • Point de départ : Inverness
  • Point d'arrivée : Lochinver

Jack Wolfskin Pack & Go

Le temps en Écosse est variable. Cela signifie qu'il faut constamment s'habiller et se déshabiller ! Mais avec l'imperméable JWP Shell Pack And Go! de Jack Wolfskin, plus besoin de ranger constamment votre veste dans votre sac à dos. Le soleil brille ? Pliez-le et glissez-le dans l'une des deux poches de hanche prévues à cet effet. Puis portez-le comme un sac banane ultra branché.

 

Envie de découvrir l'Écosse ? L'idéal est d'opter pour l'équipement de Jack Wolfskin !

Encore plus d'inspiration

Vous ne vous lassez pas des longues balades à pied ? Et nous ne pouvons que vous donner raison ! Découvrez la liste des plus beaux sentiers de grande randonnée d'Europe.


Les vêtements de plein air ont parfois la vie dure sur les sentiers de grande randonnée. Guide pour garder vos vêtements de plein air propres sans polluer notre belle nature.


Paramétrage des cookies pour une meilleure expérience en ligne avec A.S.Adventure

Pour vous garantir la meilleure expérience en ligne, A.S.Adventure utilise des cookies marketing, analytiques et fonctionnels (et des technologies similaires). Pour plus d'informations, nous vous renvoyons également à notre cookie policy. Sur nos sites, des tiers placent parfois des cookies de suivi pour vous montrer des publicités personnalisées en dehors du site web d'A.S.Adventure. En outre, des cookies de suivi sont placés par les réseaux sociaux. En sélectionnant « accepter les cookies », vous acceptez cette option. Pour ne pas avoir à vous poser la même question à chaque fois, nous enregistrons vos préférences concernant l’utilisation des cookies sur notre site Internet pour une durée de deux ans. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment via la politique en matière de cookies au bas de chaque page du site Internet.