basket.timer.attention

basket.timer.time.is.running.out

Pour devenir un randonneur de montagne aguerri (2) : trois formules pour acquérir de l’expérience

Le premier chapitre de cette série vous a appris que la randonnée en montagne est accessible à tous, pourvu que la destination et la saison soient adaptées à votre expérience. Dans ce deuxième volet, nous vous dévoilons la feuille de route qui vous donnera une solide expérience de la montagne.

Camp de base, refuge ou camp

Selon vos expériences, vos intérêts et vos besoins de confort, plusieurs possibilités de trekking en montagne s’offrent à vous.

Sorties d’un jour à partir d’un camp de base

Si vous avez peu d’expérience ou appréciez un minimum de confort, optez pour les sorties d’un jour à partir d’un endroit fixe. Votre camp de base peut être un camping ou une agréable résidence de vacances. Mais vous pouvez également loger dans une auberge de jeunesse, un gîte ou un hôtel. Ces formules vous offrent beaucoup de flexibilité : vous pouvez adapter facilement le programme aux conditions météo et expérimenter les différentes distances et difficultés. Mais attention, le randonneur d’un jour a besoin également d’un équipement complet de montagne dans son sac à dos !

Plusieurs jours, de refuge en refuge

Les randonneurs de montagne sont nombreux à apprécier l’ambiance particulière des refuges. Le paysage change continuellement. Vous ne devez jamais revenir sur vos pas et vous découvrez des sites inaccessibles aux randonneurs d’un jour. Autre avantage essentiel : vous pouvez rester en altitude, sans devoir redescendre dans la vallée à chaque fois. Pour une telle randonnée de refuge en refuge, vous devez bien sûr emporter votre équipement de montage, mais aussi une trousse de toilette.

Trekking en camp

Ici, vous avez la liberté de déterminer vous-même les étapes et de vous rapprocher encore plus de la nature. Un refuge vous met à l’abri de l’extérieur alors qu’un bivouac vous permet de vous intégrer dans un paysage majestueux. Une expérience unique ! Mais ne sous-estimez pas cette formule : il vous faudra davantage de puissance musculaire et d’endurance pour emporter un sac à dos avec une tente, un tapis de sol, un sac de couchage, du matériel de cuisine et des aliments. Le manque de confort et l’exposition à des conditions météo parfois difficiles exigent aussi une certaine résistance mentale.

La feuille de route idéale pour une sortie en montagne sûre et bien préparée :

  • Effectuez des randonnées préparatoires près de chez vous, par ex. dans les Ardennes, dans l’Eifel, au Luxembourg, etc.
  • Suivez un cours de randonnée en montagne (Outdoorschool.be, clubalpin.be, ffme.fr).
  • Participez aux randonnées guidées (Joker, Te Voet...).
  • Commencez par des sorties d’un jour et passez ensuite progressivement aux randonnées de plusieurs jours.
  • Débutez en été lorsque les conditions climatiques sont favorables, puis partez randonner en toute saison.
  • Choisissez des parcours balisés et connus en Europe pour accumuler de l’expérience.
  • Vous pourrez ensuite élaborer vous-même des randonnées ou pratiquer le trekking sur d’autres continents.

Avec accompagnement ou à votre guise ?

Si vous souhaitez procéder par étapes, vous pouvez suivre un cours et acquérir de l’expérience sans prendre trop de risques. Mais si, sans grande expérience, vous voulez vous attaquer d’emblée à de véritables montagnes, mieux vaut bénéficier d’un accompagnement. Votre guide vous garantira non seulement une bonne navigation, mais évaluera correctement les dangers de la météo et du terrain. Les organisations de voyages conçoivent leurs parcours selon différents niveaux de difficulté et sont également de plus en plus nombreuses à proposer des formules randonnée que vous pouvez pratiquer individuellement.

Recourir aux services d’un guide de montagne professionnel

 

  1. Il est possible de faire appel sur place à un guide de montagne, mais cela demande du temps.
  2. Il vaut mieux le réserver au préalable via Internet (blogs de voyage ou sites internet touristiques).
  3. Vérifiez les diplômes et l’expérience de votre guide.
  4. Convenez d’accords clairs sur le programme et vos attentes. Imprimez tout !
  5. Demandez au guide les langues qu’il maîtrise. En cas d’urgence, vous devrez pouvoir compter sur lui.